• JPP Joélle qui  raconte sa soirée dhier soir Il y a des jours comme ça

     

      - As-tu eu du bon sexe hier?

    - Non c'était un désastre. Mon mari est arrivé à la maison, a mangé son souper en quatre minutes, est monté sur moi, a fini en trois minutes, s'est retourné sur le côté et s'est endormi en deux minutes. Et toi?

    - Oh c'était incroyable! Mon mari est arrivé à la maison et m'a sortie pour un souper romantique. Après diner nous avons marché pendant une heure. De retour à la maison, il a allumé toutes les chandelles dans la maison et nos préliminaires ont duré une heure! Après, nous avons fait l'amour pendant une heure! Et après, on a jasé pendant une autre heure. C'était merveilleux!

    Au même moment, leurs maris se parlent:

    - As-tu eu du bon sexe hier?

    - Oui! C'était fantastique! Je suis arrivé et mon souper était prêt. J'ai mangé et puis on a baisé et je me suis endormi. Et toi?

    - L'enfer! Je suis arrivé et il n'y avait pas de souper parce qu'on n'avait pas d'électricité parce que j'ai oublié de payer la facture. Il a donc fallu que je sorte ma femme pour souper. Le souper a coûté tellement cher que je n'avais pas les moyens de payer le taxi pour le retour. Il a fallu marcher une heure! De retour à la maison; toujours pas d'électricité; j'ai dû allumer des maudites chandelles dans la maison. J'étais tellement frustré que ça m'a pris une heure pour bander et après ça m'a pris une autre heure pour jouir. Finalement, encore choqué, ça m'a pris une heure pour réussir à m'endormir et pendant ce temps là, ma femme n'a pas arrêté de parler! 
     


    votre commentaire
  • pour ceux qui ont connu  les premiers tél portable ou mobile
    a ceux de nos jours ça en fait du chemin parcouru et pourtant il n'y qu'un peu plus de 20ans
    tel-portable.jpg
    Aujourd'hui, si un mobile sans écran tactile, sans appareil photo numérique, sans lecteur mp3 et sans Internet a peu de chance de susciter le moindre intérêt, il y a quelques années, les choses étaient bien différentes. BusinessMobile.fr profite des 20 ans du mobile pour jeter un oeil vers le passé.

    Radiocom 2000

    Comment évoquer l'histoire du mobile sans parler du système Radiocom 2000 ? Issu de la recherche française, ce standard lancé en 1986 est le premier de la téléphonie mobile moderne, on parlera d'ailleurs de 1G. Les combinés (mais peut-on parler de combinés ?) sont fabriqués par Matra, Alcatel puis Sagem et sont dotés de batteries rechargeables au Nickel-Cadmium. Ils utilisent la bande des 400 Mhz.

    La grande nouveauté est la notion de hand over : les fréquences sont attribuées au sein d'une "cellule", c'est à dire une zone géographique délimitée par la portée de l'émission radio. Lorsqu'un mobile sort de la zone de couverture radio, il peut accrocher sans coupure une autre cellule. D'où le nom de téléphone cellulaire. Mais il faut bien avouer que le système n'était pas au point, les coupures en déplacement étaient fréquentes.

    Vu le volume de la bête, ces terminaux sont le plus souvent placés dans les voitures des utilisateurs.

    En France, c'est France Télécom qui est le premier à proposer des abonnements pour ce service mais les prix prohibitifs (les appels reçus étaient facturés !) cantonnent Radiocom 2000 aux populations les plus aisées.

    RADIO-tel.jpeg  

     

    Par “mobile” comprenez tout de même qu’il s’agissait de téléphones radio embarqués dans des voitures, pas vraiment identiques à notre système GSM… Mais tout de même, pour l’époque il s’agissait d’une petite révolution pour le grand public ( fortuné).

     BELL system tél portable auto

     

     

     

    Téléphonie mobile : 12 bons réflexes à adopter pour limiter son exposition

    1. Pas de téléphone mobile pour les moins de 15 ans. La croissance de leur organisme en développement les rend particulièrement vulnérables à tous les rayonnements électromagnétiques, ceux des mobiles inclus. Et plus l'exposition est précoce, plus les doses de rayonnement accumulées sont importantes. L'accès à un téléphone mobile doit être exceptionnel, en cas d'urgence par exemple.
    2. Il est officiellement recommandé de ne jamais approcher un téléphone mobile en fonctionnement du ventre d’une femme enceinte (l’eau du placenta et les cellules de l'embryon sont très sensibles à l'énergie dégagée par le portable) ou à moins de 20 cm de tout implant métallique, cardiaque ou autre, afin de limiter le risque d’interférence électromagnétique.
    3. Choisir et utiliser un téléphone mobile dont la valeur de DAS est la plus basse possible, de préférence toujours inférieure à 0,7 W/kg (cf. Top Das).
    4. Ne pas porter son téléphone à hauteur ou contre son cœur, l'aisselle ou la hanche, près des parties génitales. Tenir l'antenne du téléphone le plus éloigné possible de soi. Même lors de l'envoi d'un SMS.
    5. Toujours utiliser le kit piéton livré avec votre téléphone afin d’éloigner l'appareil de votre oreille (et de votre cerveau) le temps de la conversation. Préférer toujours l'oreillette « filaire » à tout autre gadget sans fil.
    6. Limiter le nombre et la durée de vos appels. Pas plus de 5 ou 6 appels par jour par exemple, ni plus de 2 ou 3 minutes pour chacun. Respecter un temps moyen de 1h30 entre chaque appel.
    7. Ne téléphoner que dans des conditions de réception maximum : dès que votre écran affiche les "4 barrettes" de réseau, pas moins. Pour chaque barre manquante, le rayonnement émis par le portable pour se connecter est multiplié par deux.
    8. Ne pas téléphoner en vous déplaçant, ni en train, ni en voiture, ni en bus, ni à pied, ni à cheval, ni en vélo, ni en bateau, ni en patinette, ni en roller, etc.
    9. Ne pas téléphoner en voiture, même à l'arrêt, ou dans tout autre infrastructure métallique. Un effet dit de "cage de Faraday" emprisonne et répercute les ondes émises par le portable, le rayonnement subi est alors maximum au centre de la "cage". Dans une voiture, cela se situe à la hauteur de votre tête.
    10. Eloigner le mobile de vous et le maintenir à la verticale le temps de joindre votre correspondant et tant que la première sonnerie n'a pas retenti. Souvent un bip ou un signal visuel vous indique que vous êtes en connexion avec le numéro appelé.
    11. Ne pas oublier : en public, vos voisins subissent le rayonnement émis par votre téléphone. S'éloigner permet d’éviter leur exposition passive.
    12. La nuit, ne jamais conserver un téléphone mobile allumé ou en recharge à moins de 50 cm de votre tête. Toujours l'éteindre pour limiter son rayonnement et celui de l'antenne relais avec laquelle il communique (riverains exposés 24h/24).

    Source: – www.criirem.org

                                                 &&&&&&&&&&&&&

    Alexander Graham Bell obtient aux États-Unis un brevet d'invention pour le téléphone. 

     


    Il fut le premier le 14 février 1876 à déposer le brevet du téléphone. Le crédit de cette invention lui a cependant été retiré, la Chambre des représentants des États-Unis ayant statué en juin 2002 qu'Antonio Meucci était le véritable inventeur du téléphone : Bell lui en avait volé la paternité.

     

     


    votre commentaire
  • pour ceux qui ont connu  les premiers tél portable ou mobile
    a ceux de nos jours ça en fait du chemin parcouru et pourtant il n'y qu'un peu plus de 20ans
    tel-portable.jpg
    Aujourd'hui, si un mobile sans écran tactile, sans appareil photo numérique, sans lecteur mp3 et sans Internet a peu de chance de susciter le moindre intérêt, il y a quelques années, les choses étaient bien différentes. BusinessMobile.fr profite des 20 ans du mobile pour jeter un oeil vers le passé.

    Radiocom 2000

    Comment évoquer l'histoire du mobile sans parler du système Radiocom 2000 ? Issu de la recherche française, ce standard lancé en 1986 est le premier de la téléphonie mobile moderne, on parlera d'ailleurs de 1G. Les combinés (mais peut-on parler de combinés ?) sont fabriqués par Matra, Alcatel puis Sagem et sont dotés de batteries rechargeables au Nickel-Cadmium. Ils utilisent la bande des 400 Mhz.

    La grande nouveauté est la notion de hand over : les fréquences sont attribuées au sein d'une "cellule", c'est à dire une zone géographique délimitée par la portée de l'émission radio. Lorsqu'un mobile sort de la zone de couverture radio, il peut accrocher sans coupure une autre cellule. D'où le nom de téléphone cellulaire. Mais il faut bien avouer que le système n'était pas au point, les coupures en déplacement étaient fréquentes.

    Vu le volume de la bête, ces terminaux sont le plus souvent placés dans les voitures des utilisateurs.

    En France, c'est France Télécom qui est le premier à proposer des abonnements pour ce service mais les prix prohibitifs (les appels reçus étaient facturés !) cantonnent Radiocom 2000 aux populations les plus aisées.

    RADIO-tel.jpeg  

     

    Par “mobile” comprenez tout de même qu’il s’agissait de téléphones radio embarqués dans des voitures, pas vraiment identiques à notre système GSM… Mais tout de même, pour l’époque il s’agissait d’une petite révolution pour le grand public ( fortuné).

     BELL system tél portable auto

     

     

     

    Téléphonie mobile : 12 bons réflexes à adopter pour limiter son exposition

    1. Pas de téléphone mobile pour les moins de 15 ans. La croissance de leur organisme en développement les rend particulièrement vulnérables à tous les rayonnements électromagnétiques, ceux des mobiles inclus. Et plus l'exposition est précoce, plus les doses de rayonnement accumulées sont importantes. L'accès à un téléphone mobile doit être exceptionnel, en cas d'urgence par exemple.
    2. Il est officiellement recommandé de ne jamais approcher un téléphone mobile en fonctionnement du ventre d’une femme enceinte (l’eau du placenta et les cellules de l'embryon sont très sensibles à l'énergie dégagée par le portable) ou à moins de 20 cm de tout implant métallique, cardiaque ou autre, afin de limiter le risque d’interférence électromagnétique.
    3. Choisir et utiliser un téléphone mobile dont la valeur de DAS est la plus basse possible, de préférence toujours inférieure à 0,7 W/kg (cf. Top Das).
    4. Ne pas porter son téléphone à hauteur ou contre son cœur, l'aisselle ou la hanche, près des parties génitales. Tenir l'antenne du téléphone le plus éloigné possible de soi. Même lors de l'envoi d'un SMS.
    5. Toujours utiliser le kit piéton livré avec votre téléphone afin d’éloigner l'appareil de votre oreille (et de votre cerveau) le temps de la conversation. Préférer toujours l'oreillette « filaire » à tout autre gadget sans fil.
    6. Limiter le nombre et la durée de vos appels. Pas plus de 5 ou 6 appels par jour par exemple, ni plus de 2 ou 3 minutes pour chacun. Respecter un temps moyen de 1h30 entre chaque appel.
    7. Ne téléphoner que dans des conditions de réception maximum : dès que votre écran affiche les "4 barrettes" de réseau, pas moins. Pour chaque barre manquante, le rayonnement émis par le portable pour se connecter est multiplié par deux.
    8. Ne pas téléphoner en vous déplaçant, ni en train, ni en voiture, ni en bus, ni à pied, ni à cheval, ni en vélo, ni en bateau, ni en patinette, ni en roller, etc.
    9. Ne pas téléphoner en voiture, même à l'arrêt, ou dans tout autre infrastructure métallique. Un effet dit de "cage de Faraday" emprisonne et répercute les ondes émises par le portable, le rayonnement subi est alors maximum au centre de la "cage". Dans une voiture, cela se situe à la hauteur de votre tête.
    10. Eloigner le mobile de vous et le maintenir à la verticale le temps de joindre votre correspondant et tant que la première sonnerie n'a pas retenti. Souvent un bip ou un signal visuel vous indique que vous êtes en connexion avec le numéro appelé.
    11. Ne pas oublier : en public, vos voisins subissent le rayonnement émis par votre téléphone. S'éloigner permet d’éviter leur exposition passive.
    12. La nuit, ne jamais conserver un téléphone mobile allumé ou en recharge à moins de 50 cm de votre tête. Toujours l'éteindre pour limiter son rayonnement et celui de l'antenne relais avec laquelle il communique (riverains exposés 24h/24).

    Source: – www.criirem.org

                                                 &&&&&&&&&&&&&

    Alexander Graham Bell obtient aux États-Unis un brevet d'invention pour le téléphone. 

     


    Il fut le premier le 14 février 1876 à déposer le brevet du téléphone. Le crédit de cette invention lui a cependant été retiré, la Chambre des représentants des États-Unis ayant statué en juin 2002 qu'Antonio Meucci était le véritable inventeur du téléphone : Bell lui en avait volé la paternité.

     

     


    12 commentaires
  • pour ceux qui ont connu  les premiers tél portable ou mobile
    a ceux de nos jours ça en fait du chemin parcouru et pourtant il n'y qu'un peu plus de 20ans
    tel-portable.jpg
    Aujourd'hui, si un mobile sans écran tactile, sans appareil photo numérique, sans lecteur mp3 et sans Internet a peu de chance de susciter le moindre intérêt, il y a quelques années, les choses étaient bien différentes. BusinessMobile.fr profite des 20 ans du mobile pour jeter un oeil vers le passé.

    Radiocom 2000

    Comment évoquer l'histoire du mobile sans parler du système Radiocom 2000 ? Issu de la recherche française, ce standard lancé en 1986 est le premier de la téléphonie mobile moderne, on parlera d'ailleurs de 1G. Les combinés (mais peut-on parler de combinés ?) sont fabriqués par Matra, Alcatel puis Sagem et sont dotés de batteries rechargeables au Nickel-Cadmium. Ils utilisent la bande des 400 Mhz.

    La grande nouveauté est la notion de hand over : les fréquences sont attribuées au sein d'une "cellule", c'est à dire une zone géographique délimitée par la portée de l'émission radio. Lorsqu'un mobile sort de la zone de couverture radio, il peut accrocher sans coupure une autre cellule. D'où le nom de téléphone cellulaire. Mais il faut bien avouer que le système n'était pas au point, les coupures en déplacement étaient fréquentes.

    Vu le volume de la bête, ces terminaux sont le plus souvent placés dans les voitures des utilisateurs.

    En France, c'est France Télécom qui est le premier à proposer des abonnements pour ce service mais les prix prohibitifs (les appels reçus étaient facturés !) cantonnent Radiocom 2000 aux populations les plus aisées.

    RADIO-tel.jpeg  

     

    Par “mobile” comprenez tout de même qu’il s’agissait de téléphones radio embarqués dans des voitures, pas vraiment identiques à notre système GSM… Mais tout de même, pour l’époque il s’agissait d’une petite révolution pour le grand public ( fortuné).

     BELL system tél portable auto

     

     

     

    Téléphonie mobile : 12 bons réflexes à adopter pour limiter son exposition

    1. Pas de téléphone mobile pour les moins de 15 ans. La croissance de leur organisme en développement les rend particulièrement vulnérables à tous les rayonnements électromagnétiques, ceux des mobiles inclus. Et plus l'exposition est précoce, plus les doses de rayonnement accumulées sont importantes. L'accès à un téléphone mobile doit être exceptionnel, en cas d'urgence par exemple.
    2. Il est officiellement recommandé de ne jamais approcher un téléphone mobile en fonctionnement du ventre d’une femme enceinte (l’eau du placenta et les cellules de l'embryon sont très sensibles à l'énergie dégagée par le portable) ou à moins de 20 cm de tout implant métallique, cardiaque ou autre, afin de limiter le risque d’interférence électromagnétique.
    3. Choisir et utiliser un téléphone mobile dont la valeur de DAS est la plus basse possible, de préférence toujours inférieure à 0,7 W/kg (cf. Top Das).
    4. Ne pas porter son téléphone à hauteur ou contre son cœur, l'aisselle ou la hanche, près des parties génitales. Tenir l'antenne du téléphone le plus éloigné possible de soi. Même lors de l'envoi d'un SMS.
    5. Toujours utiliser le kit piéton livré avec votre téléphone afin d’éloigner l'appareil de votre oreille (et de votre cerveau) le temps de la conversation. Préférer toujours l'oreillette « filaire » à tout autre gadget sans fil.
    6. Limiter le nombre et la durée de vos appels. Pas plus de 5 ou 6 appels par jour par exemple, ni plus de 2 ou 3 minutes pour chacun. Respecter un temps moyen de 1h30 entre chaque appel.
    7. Ne téléphoner que dans des conditions de réception maximum : dès que votre écran affiche les "4 barrettes" de réseau, pas moins. Pour chaque barre manquante, le rayonnement émis par le portable pour se connecter est multiplié par deux.
    8. Ne pas téléphoner en vous déplaçant, ni en train, ni en voiture, ni en bus, ni à pied, ni à cheval, ni en vélo, ni en bateau, ni en patinette, ni en roller, etc.
    9. Ne pas téléphoner en voiture, même à l'arrêt, ou dans tout autre infrastructure métallique. Un effet dit de "cage de Faraday" emprisonne et répercute les ondes émises par le portable, le rayonnement subi est alors maximum au centre de la "cage". Dans une voiture, cela se situe à la hauteur de votre tête.
    10. Eloigner le mobile de vous et le maintenir à la verticale le temps de joindre votre correspondant et tant que la première sonnerie n'a pas retenti. Souvent un bip ou un signal visuel vous indique que vous êtes en connexion avec le numéro appelé.
    11. Ne pas oublier : en public, vos voisins subissent le rayonnement émis par votre téléphone. S'éloigner permet d’éviter leur exposition passive.
    12. La nuit, ne jamais conserver un téléphone mobile allumé ou en recharge à moins de 50 cm de votre tête. Toujours l'éteindre pour limiter son rayonnement et celui de l'antenne relais avec laquelle il communique (riverains exposés 24h/24).

    Source: – www.criirem.org

                                                 &&&&&&&&&&&&&

    Alexander Graham Bell obtient aux États-Unis un brevet d'invention pour le téléphone. 

     


    Il fut le premier le 14 février 1876 à déposer le brevet du téléphone. Le crédit de cette invention lui a cependant été retiré, la Chambre des représentants des États-Unis ayant statué en juin 2002 qu'Antonio Meucci était le véritable inventeur du téléphone : Bell lui en avait volé la paternité.

     

     


    23 commentaires
  • *place-andicape.jpg

    c'est ce qu'on devrait faire a ceux qui pique les places d' handicapés 


    9 commentaires