•  Denise femme-au-volant"Denise"   c'est pas grave je vais la laver

    http://www.yatahonga.com/data/media/18/201161/on_trouve_parfois_de_drles_de_choses_sur_la_plage.jpg

     

    Lavage

     

    http://www.yatahonga.com/data/media/18/201161/on_ne_lui_volera_pas_ses_roues.jpg

     

    Rincage !! c'est pas beau ça héhhé

     

    brassens--2-

     

    Cool .....zen le Gégé  !!!!!

     

    pas beaucoup présent en ce moment  !! un retraité ça bosse aussi éhéh

    ( ancienne photo )

    papyserge peinture

     

    ma voisine est venue m'aider pour faire les plafonds

     

    Je dois tenir l'échelle

     

    je dois tenir l'échelle éhhéhéh

    bonne journée  a vous tous


    12 commentaires
  • http://www.brest.maville.com/actu/actudet.php?idCla=dep&idDoc=1830024&abo=2512411&ser

      "maville.com"

     

     

    C'est le 15 octobre 1911 que le feu de la Jument a été mis en service pour la première fois. Un centenaire qui sera fêté aujourd'hui. Archives Ouest-France - Jean-Michel Niester
    C'est le 15 octobre 1911 que le feu de la Jument a été mis en service pour la première fois. Un centenaire qui sera fêté aujourd'hui.© Archives Ouest-France - Jean-Michel Niester
    Une cérémonie nautique a lieu aujourd'hui en mer d'Iroise pour commémorer les 100 ans de son allumage. Le voilier trois-mâts Belem fait partie des invités à la fête.
    Cent bougies, ça se fête ! Une cérémonie nautique est organisée aujourd'hui devant le phare de la Jument, en mer d'Iroise, à l'occasion du centenaire de son allumage. Cet anniversaire est célébré avec quelques mois d'avance sur le calendrier. C'est le 15 octobre 1911 que le feu de la Jument a été mis en service.

    « Il était plus prudent d'organiser une fête aux beaux jours », remarque René-Henri Milin, responsable interrégional des infrastructures et équipements de sécurité maritime. La commémoration prendra la forme « d'un salut au phare des navires professionnels ».

    Parmi ceux-ci, le voilier trois-mâts Belem, la vedette Iris des Affaires maritimes, le navire à passagers André Colin de la Penn ar Bed, la vedette océanographique Albert Lucas ou encore la vedette Adhara qui assure la liaison Roscoff-Batz, etc. Plusieurs canots et vedettes SNSM sont également attendus.

    Un legs de 400 000 francs-or

    Une grande banderole sera déployée sur le phare où une équipe de gardiens a été déposée. Leur mission : procéder à l'allumage du feu et activer la corne de brume au passage de la flottille. Ils seront récupérés par un hélicoptère de la Sécurité civile.

    L'événement est organisé conjointement par la direction interrégionale de la Mer et le Parc naturel marin d'Iroise. « Notre motivation est de marquer l'intérêt des phares de la mer d'Iroise même si nous savons qu'il y a du travail à faire dessus », indique René-Henri Milin, qui évoque un « zoom » sur ce patrimoine unique.

    L'état des phares en mer inspire parfois de l'inquiétude. Depuis leur automatisation, il n'y a plus de gardiens. Ce qui ne facilite pas l'entretien de ces ouvrages d'accès difficile.

    « Les phares sont en état de marche, répond René-Henri Milin. Tout en notant : Il n'est pas question d'occulter la réalité. C'est bien pour cela qu'un observatoire des phares en mer vient d'être créé en partenariat avec le Parc naturel marin d'Iroise. »

    La commémoration d'aujourd'hui braque le projecteur sur un phare à l'histoire bien particulière. La Jument balise le passage du Fromveur, situé entre l'archipel de Molène et l'île d'Ouessant. Sa construction a été permise par le legs de 400 000 francs-or d'un rentier parisien, Charles-Eugène Potron. Mais à la condition que ce phare soit exécuté dans un délai de sept ans après sa mort.

    Défi relevé

    Le chantier s'ouvre en 1904 sur Ar Gazek, « la jument » en breton. C'est un simple rocher complètement submergé à marée haute et découvrant à peine aux basses mers. Il faudra une lutte constante contre les éléments pour parvenir à l'érection du phare.

    Le défi est finalement relevé au prix de multiples dangers. Le feu de la Jument s'allume pour la première fois le 15 octobre 1911, soit sept ans et sept mois après le décès de Charles-Eugène Potron. Mais l'ouvrage nécessitera des travaux de consolidation jusqu'en 1940.

    Le phare de la Jument est automatisé depuis 1991. Contrôlé à distance depuis la terre, il continue de signaler de son feu à éclats rouges les fonds dangereux à l'approche d'Ouessant.

    Olivier MÉLENNEC.  Ouest-France  

     

     

     

     

     http://www.letelegramme.com/images/2011/06/12/1333334_9889876-jument02-20110612-t114a.jpg

     

     


    20 commentaires
  • http://www.brest.maville.com/actu/actudet.php?idCla=dep&idDoc=1830024&abo=2512411&ser

      "maville.com"

     

     

    C'est le 15 octobre 1911 que le feu de la Jument a été mis en service pour la première fois. Un centenaire qui sera fêté aujourd'hui. Archives Ouest-France - Jean-Michel Niester
    C'est le 15 octobre 1911 que le feu de la Jument a été mis en service pour la première fois. Un centenaire qui sera fêté aujourd'hui.© Archives Ouest-France - Jean-Michel Niester
    Une cérémonie nautique a lieu aujourd'hui en mer d'Iroise pour commémorer les 100 ans de son allumage. Le voilier trois-mâts Belem fait partie des invités à la fête.
    Cent bougies, ça se fête ! Une cérémonie nautique est organisée aujourd'hui devant le phare de la Jument, en mer d'Iroise, à l'occasion du centenaire de son allumage. Cet anniversaire est célébré avec quelques mois d'avance sur le calendrier. C'est le 15 octobre 1911 que le feu de la Jument a été mis en service.

    « Il était plus prudent d'organiser une fête aux beaux jours », remarque René-Henri Milin, responsable interrégional des infrastructures et équipements de sécurité maritime. La commémoration prendra la forme « d'un salut au phare des navires professionnels ».

    Parmi ceux-ci, le voilier trois-mâts Belem, la vedette Iris des Affaires maritimes, le navire à passagers André Colin de la Penn ar Bed, la vedette océanographique Albert Lucas ou encore la vedette Adhara qui assure la liaison Roscoff-Batz, etc. Plusieurs canots et vedettes SNSM sont également attendus.

    Un legs de 400 000 francs-or

    Une grande banderole sera déployée sur le phare où une équipe de gardiens a été déposée. Leur mission : procéder à l'allumage du feu et activer la corne de brume au passage de la flottille. Ils seront récupérés par un hélicoptère de la Sécurité civile.

    L'événement est organisé conjointement par la direction interrégionale de la Mer et le Parc naturel marin d'Iroise. « Notre motivation est de marquer l'intérêt des phares de la mer d'Iroise même si nous savons qu'il y a du travail à faire dessus », indique René-Henri Milin, qui évoque un « zoom » sur ce patrimoine unique.

    L'état des phares en mer inspire parfois de l'inquiétude. Depuis leur automatisation, il n'y a plus de gardiens. Ce qui ne facilite pas l'entretien de ces ouvrages d'accès difficile.

    « Les phares sont en état de marche, répond René-Henri Milin. Tout en notant : Il n'est pas question d'occulter la réalité. C'est bien pour cela qu'un observatoire des phares en mer vient d'être créé en partenariat avec le Parc naturel marin d'Iroise. »

    La commémoration d'aujourd'hui braque le projecteur sur un phare à l'histoire bien particulière. La Jument balise le passage du Fromveur, situé entre l'archipel de Molène et l'île d'Ouessant. Sa construction a été permise par le legs de 400 000 francs-or d'un rentier parisien, Charles-Eugène Potron. Mais à la condition que ce phare soit exécuté dans un délai de sept ans après sa mort.

    Défi relevé

    Le chantier s'ouvre en 1904 sur Ar Gazek, « la jument » en breton. C'est un simple rocher complètement submergé à marée haute et découvrant à peine aux basses mers. Il faudra une lutte constante contre les éléments pour parvenir à l'érection du phare.

    Le défi est finalement relevé au prix de multiples dangers. Le feu de la Jument s'allume pour la première fois le 15 octobre 1911, soit sept ans et sept mois après le décès de Charles-Eugène Potron. Mais l'ouvrage nécessitera des travaux de consolidation jusqu'en 1940.

    Le phare de la Jument est automatisé depuis 1991. Contrôlé à distance depuis la terre, il continue de signaler de son feu à éclats rouges les fonds dangereux à l'approche d'Ouessant.

    Olivier MÉLENNEC.  Ouest-France  

     

     

     

     

     http://www.letelegramme.com/images/2011/06/12/1333334_9889876-jument02-20110612-t114a.jpg

     

     


    10 commentaires
  •  pour ceux comme moi ! qui trouve la fenétre édition , un peu petite

    pour éditer un article !! je viens de trouver l'astuce pour la mettre en Grand écran

    en haut a droite il faut cliquer sur le carré bleu pour ouvrir en grand

    et recliquer ensuite pour fermer

    copie d'cran


    31 commentaires
  • un pont de paris

    «  Tout le long de la Seine on passe sous les ponts

                 Une autre manière de découvrir Paris, est de se laisser bercer par une croisière sur la Seine et d’admirer ses 37 ponts, véritables parures d’histoire et d’architecture.

    Des plus anciens ponts de Paris, qui ornent l’Ile de la Citée, aux plus modernes, au sud ouest, les ponts de Paris constituent un patrimoine culturel et économique déterminant.

    Sans cesse en évolution, souvent élargis, rénovés, ils ont inspirés les artistes. D’Apollinaire à Victor Hugo, en passant par la chanson populaire, ou encore la philatélie, ils sont l’âme de Paris.  

    Tous ont un rôle, et une histoire à nous raconter. 

    *les ponts de paris      les ponts de paris 001*

    les ponts de paris 002          les ponts de paris 003

    *les ponts de paris 004    les ponts de paris 006*

    paris-pont-alexandre-III            

    paris pont d'austerlitz

    paris pont de la concorde

    Paris pont des arts

    paris pont Marie

    paris pont Neuf

    paris pont ST Michel

    pont alma 1910 inondation

    Zouave du Pont de l’Alma Paris

    situation de tous les ponts de Paris

    Les Ponts

    Les premiers bateaux-mouches firent leur apparition à Paris en 1867, à l’occasion de l’exposition universelle.

    Le constructeur naval lyonnais Michel Félizat (associé à d’autres lyonnais) ayant remporté le prix d’un concours lancé par les organisateurs de l’exposition, achemina par la Saône, le canal de Bourgogne, l’Yonne et la Seine, une trentaine d’exemplaires de ses bateaux à passagers.

    Bateau mouche

    Ces bateaux furent construits dans des ateliers implantés dans le quartier de la Mouche au sud de Lyon, d’où leur nom.

    De ce nouveau concept, Jean Bruel a créé une nouvelle activité, et déposa la marque-dénomination Bateaux Mouches dès 1950 et devint le fondateur de la Compagnie des Bateaux Mouches.

    Les bateaux-mouches doivent donc leur nom à un quartier de la ville de Lyon.

    les ponts de paris 007

    Bateau-mouche-a-vapeur 1867

    Bateau-mouche 1950

    Bateau-Mouche-sur-la-Seine-Paris 2005

     http://paris1900.lartnouveau.com/paris_les_ponts.htm 

    Les ponts et passerelles sur la Seine 

    Les pontsilluminés

    Cartes postales des années 1900 - Photos actuelles

     

    La Seine qui traverse Paris d'est en ouest sur 13 km est traversée par 37 ponts et  passerelles. 

     

    Pont Bir Hakem Pont Neuf Pont Alexandre III

     

    Pont des Arts Pont au Change Pont Marie

     

    Passerelle Debilly Pont Notre Dame Pont Royal

     

     Pont Saint Michel Pont de Grenelle Pont d'Iéna

     

    Petit Pont Pont de l'Alma Pont Rouelle

     

    Pont Mirabeau Pont d'Arcole Pont de la Tournelle

     

    Pont Louis Philippe Passerelle Léopold Sédar Senghor Passerelle Simone de Beauvoir

     

    Pont des Invalides Pont de Sully Pont d'Austerlitz

     

    Pont au Double Pont de l'Archevêché Pont du Carrousel

     

    Pont de la Concorde Pont de Bercy Passerelle d'Austerlitz

     

    Pont Saint Louis Pont de Tolbiac Pont National

     

    Pont du Garigliano Pont amont du périphérique   Pont aval du périphérique

     

       
      Pont Charles de Gaulle  

     

    Viaduc d'Auteuil (détruit )   L'écluse de la Monnaie (détruite) Passerelle de l'Estacade (détruite)  

    6 commentaires