•  


    8 commentaires
  • pique nique au stang de Lanvéoc
    hier en nous baladant on a trouvé une ruine
     
    on a d'abord pensé a un abri de pécheur très ancien
    ensuite comme les pierres sont brûlées chauffées a haute T°
    on a pensé a un ancien four vu qu'il y a en sous sol une cavité
    en voûte ! es ce un four a chaux ? un four pour fondre des métaux , un four de potier
    il y a beaucoup de scories ferreux autour de cette ruine
    les enfants eux on décidé que c'était la cachette d'un trésor de pirate
    belle imagination qui nous a laissé tranquille le temps des recherches d'indices
    la découverte d'un vieux crochet de marine !! et l'affaire est résolue
    il s'agit du pirate " capitaine crochet " éhéhé c'est pas beau ça
    pour ce qui est du four !! ça restera un enigme

     

    four potier

     

    _ avec un peu d'imagination ça peut ressembler a ce four de potier ?

     

    *le sous sol  ou foyer ??vestiges ancien four a (1)

    *il y a de grosses araignées vestiges-ancien-four--araignee.JPG

    *j'ai glissé l'APN dans un trou pour voir ce qui ce passe ici

    vestiges ancien four a (14)le trou en premier plan

    vestiges ancien four a (12)vestiges ancien four a (13)

    *vestiges ancien four a (2)

    *la partie haute est effondrée , reste le dernier tronçon

    vestiges ancien four a (3)

    *vestiges ancien four a (4)

    *vestiges ancien four a (6)

    *vestiges ancien four a (9)

    De l'époque mégalitique, subsiste un menhir, à Kersualet.
    Les vestiges d'une villa gallo-romaine a été mis à jour à la Boissière et ceux de la voie romaine reliant Aquilonia (Quimper) à Gésogribate (Brest) via la rade de Brest ont été découverts entre Botsand et Kernaval
    Du Moyen-Age à la Révolution, Lanvéoc (origine St Méoc, connu sous les vocables de Lanvéouc, Lanvéoc'h, Lanveau, Lanvoc ou Lanvaux) faisait partie de la juridiction seignoriale de Crozon.
    Une motte féodale au Poulmic et un château à l'endroit du Fort actuel ont vu se succéder des comtes ainsi la famille de Ploeuc dont la devise « ENE HAG ENOR » (l'âme et l'honneur) a été reprise par la commune de Lanvéoc comme le blason de la famille d'Estaing.

     

    *lire dans 

    Préhistoire et histoire de Lanvéoc

    http://www.lanveoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=32&Itemid=35

     

     

    @+

     


    14 commentaires
  • Tonnerres de Brest 2012 : J-365

     

    http://www.brest.maville.com/actu/actudet.]

    s

    Pour leur vingtième anniversaire, les fêtes maritimes changent de nom : voici venir les Tonnerres de Brest 2012 !
    Pour leur vingtième anniversaire, les fêtes maritimes changent de nom : voici venir les Tonnerres de Brest 2012 !
    Le rendez-vous maritime international soufflerases 20 bougies lors de l'édition 2012.
    J-365

    Le compte à rebours est lancé. Dans un an tout juste démarrera la fête maritime internationale de Brest du 13 au 19 juillet 2012. Le programme a déjà pu être établi. Même s'il reste des détails à confirmer, des choses à signer ou pas, le gros de la fête est déjà là. Quoi qu'il en soit, cette nouvelle édition sera celle des vingt ans ! Les organisateurs le savent et ont décidé de marquer le coup en changeant de nom : l'an prochain, place aux Tonnerres de Brest 2012. En six éditions, la manifestation, qui s'est ancrée dans le coeur des Brestois, a accueilli parmi les plus beaux navires du monde. Le Sedov, le Bélem ou encore le Khersones ont ainsi fendu les vagues de la rade par le passé.

    Histoire et modernité

    L'année prochaine verra son lot de vieux gréements célèbres : Le Stad Amsterdam de Hollande, le Sørlandet de Norvège... D'autres voiliers de prestige seront au rendez-vous. Mais en 2012, le public déouvrira aussi une multitude de bateaux plus modernes comme le Beautemps-Baupré, bâtiment océanographique et hydrographique brestois à la pointe de la technologie. Par ailleurs, la Russie sera à l'honneur, avec une flotte importante de bateaux comme le brise-glace Saint-Petersburg de 116 mètres de long ou le Sedov qui fera son retour à Brest.

    New York ¯ Brest en trimaran

    Pour les 20 ans, les Tonnerres de Brest 2012 verront aussi l'arrivée de la première édition de la Krys Ocean Race. Cette course transatlantique partant New York devrait voir concourir des marins chevronnés : Michel Desjoyeaux, Roland Jourdain... Elle inaugurera une nouvelle classe de trimarans monotypes : les MOD 70. Additionnée au trophée Jules-Verne, la Krys Ocean Race positionne la ville à une place importante dans le monde de la course au large.

    Les vieux yachts prennent le large

    Forte du succès de sa première édition en 2010, la Brest Classic Week revient. Une trentaine de yachts classiques chargés d'histoire prendront part à la course dans la rade toute la semaine.

    Des Antilles au grand Nord

    Le spectacle sera aussi à quai. Les Tonnerres de Brest 2012 permettront de découvrir des cultures des quatre coins du globe. Guadeloupéens et Martiniquais apporteront leur gastronomie, leurs musiques et leurs traditions. Avec les Inuits, ce sera la construction d'un kayak traditionnel, des contes et légendes venus du grand Nord... D'autres espaces présenteront les métiers liés à la pêche, à l'agriculture ou à la conchyliculture ou s'adresseront aux plus jeunes.

    Les sciences au programme

    Un espace scientifique articulé autour du thème « Quels océans pour demain ? » exposera les travaux les plus récents menés par des chercheurs et des entreprises innovantes installés en pointe bretonne sur les changements observés le long des côtes.

    Avoir 20 ans dans un port

    Les fêtes maritimes se veulent aussi artistiques. 25 à 30 jeunes, tous âgés de 20 ans et venant des villes jumelées avec Brest (Cadix, Plymouth, Kiel, Tarente, Constanza...), vont créer des spectacles et des expositions sur le thème « Avoir 20 ans dans une ville portuaire ». Les projets artistiques seront exposés sur les quais à partir du 13 juillet 2012.

    L'expédition La Pérouse

    Retour au XVIIIe siècle. 200 acteurs en costumes d'époque nous ramèneront en 1785, à l'époque de la fameuse expédition de La Pérouse. Ils feront revivre l'avitaillement d'un des navires partant pour le tour du monde. En déambulant au milieu de ce tableau vivant, les visiteurs plongeront au coeur d'une étape phare de l'histoire maritime brestoise.

    Les ports du monde en musique

    Pas de fête sans musique ! Au gré des scènes et des bateaux-scènes éparpillés partout dans le port pour l'occasion, des fanfares venues du monde entier viendront fêter les 20 ans des fêtes maritimes. Les pays invités feront aussi découvrir leurs musiques traditionnelles, comme le Maroc qui mettra ses musiciens gnawas à l'honneur.

    15 € la journée

    Le billet une journée est au prix de 15 € pour les adultes, 12 € pour les moins de 18 ans. Le pass deux jours coûte 26 € pour les adultes et 21 € pour les moins de 18 ans. Les places sont en vente sur le site www.lestonnerresdebrest2012.fr, à l'office du tourisme de Brest Métropole Océane ou dans les réseaux habituels (Digitick, Ticketnet, Francebillet...).

    Brice MICLET.  Ouest-France  
     
    Le grand voilier russe « Sedov » devrait être l'une des grandes attractions des Tonnerres de Brest. Archives Fred Laguet
     
    Le grand voilier russe « Sedov » devrait être l'une des grandes attractions des Tonnerres de Brest.© Archives Fred Laguet
     

    Du 13 au 19 juillet 2012, tous les amoureux de la mer, du patrimoine maritime ont rendez- vous à Brest. Pendant près d’une semaine, des milliers de marins, des centaines de bateaux de toutes tailles participeront aux fêtes maritimes internationales de Brest « les Tonnerres de Brest 2012″.

     

     

      a "Khersones"voiliers construits sous le drapeau soviétique   pour la formation d'officier en 1989 dans le service.

    http://inmaris.3d-artstudio.com/files/page1_1.jpg

    Le Stad Amsterdam de Hollande,

    http://www.grand-rouen.com/wp-content/uploads/2007/09/stad-amsterdam.jpg

    le Sørlandet de Norvège.

    http://www.lestonnerresdebrest2012.fr/mediatheque/640_4d8a187caba08.jpg

    brest 2008

     

    http://www.nauticnews.com/wp-content/uploads/Visuels_Articles/2008/Brest2008_parade.jpg

    Brest 2012

    http://www.lestonnerresdebrest2012.fr/templates/tonnerres-de-brest-2012-contenu/images/header-.jpg

    Embarquez pendant la fête

    Pendant Les Tonnerres de Brest 2012 chacun peut assister aux courses, aux concours de manœuvres mais aussi devenir acteur en embarquant à bord de bateaux du patrimoine pour des sorties en mer.
    Le public entre ainsi de plain-pied dans l’aventure maritime et découvre l’histoire des bateaux en écoutant les récits des guides spécialisés ou des marins eux-mêmes.
    L’occasion unique pour vous de prendre contact avec la mer et de goûter à l’histoire navale dans la peau d’un marin d’un jour.

    Montez à bord de vedettes à passagers et à bord de voiliers traditionnels !   Vedettes à passagers Un "pool" de vedettes venues de toute la Bretagne assurent des rotations d’une heure, au départ du port de Brest, et une liaison permet de rejoindre quotidiennement les ports du Fret et de Camaret. Armés par des marins professionnels, ces bateaux vous offrirons un point de vue unique sur la fête et son extraordinaire flottille dans des conditions optimales de confort et de sécurité.   Voiliers traditionnels Les drissent claquent, les haubans se tendent, la proue fend la vague : vous êtes à bord d'un bateau traditionnel, dans le vent iodé de la mer d'Iroise, sous la protection de marins avertis. A l'occasion des Tonnerres de Brest 2012, offrez-vous en famille ou entre amis le plaisir de larguer les amarres et de hisser les voiles ; de naviguer à l'ancienne, au milieu d'une armada inouïe ; de rentrer au port poussés par un vent portant, pour y retrouver la chaleur des traditions maritimes et des gens de mer...

    Les tarifs de location des vedettes à passagers et et des voiliers traditionnels seront connus fin 2011...

     


    14 commentaires
  • *http://www.quimper.maville.com/actu/galeriephoto

         Douarnenez - Port Rhu - la nuit

     

     

    http://www.quimper.maville.com/galerie/36/PHOTO_182718_apx_500_.jpg

    *tendresse
    Dis.....papa .

       http://www.quimper.maville.com/galerie/37/PHOTO_187991_apx_500_.jpg

     

    *collier de perles

    http://www.quimper.maville.com/galerie/37/PHOTO_188186_apx_500_.jpg

     

    *guilvinec
    quelques chalutiers parés pour la pêche

    http://www.quimper.maville.com/galerie/37/PHOTO_187992_apx_500_.jpg

     

    gris sur gris ....
    ...une plage à la ponte de la Torche

    http://www.quimper.maville.com/galerie/37/PHOTO_188472_apx_500_.jpg

     

    concarneau
    la vielle ville de concarneau

    http://www.quimper.maville.com/galerie/6/PHOTO_31331_apx_500_.jpg

     

    Creperie Concarneau
    Pris dans la vieille ville en septembre 2006

    http://www.quimper.maville.com/galerie/7/PHOTO_35967_apx_500_.jpg

     

    épaves
    elles se situent à Camaret.

    http://www.quimper.maville.com/galerie/35/PHOTO_179272_apx_500_.jpg

     

    huitre rieuse
    ce magasin se trouve à Locronan.

    http://www.quimper.maville.com/galerie/35/PHOTO_179269_apx_500_.jpg

     

    allée des jacinthes
    vous pourrez les voir et surtout sentir le parfum qui embaume les champs à la torche.

    http://www.quimper.maville.com/galerie/35/PHOTO_175383_apx_500_.jpg

    menhir
    il se trouve du coté du Guilvinec

    http://www.quimper.maville.com/galerie/35/PHOTO_175381_apx_500_.jpg

    Guilvinec
    une des épaves au Guilvinec.

    http://www.quimper.maville.com/galerie/35/PHOTO_175497_apx_500_.jpg

     

    épave
    au Guilvinec près d'un chantier naval.

    http://www.quimper.maville.com/galerie/35/PHOTO_175382_apx_500_.jpg

     

    retour à la Forêt-Fouesnant
    Retour au port de plaisance

    http://www.quimper.maville.com/galerie/25/PHOTO_126183_apx_500_.jpg

    doelan 1

    http://www.quimper.maville.com/galerie/33/PHOTO_169649_apx_500_.jpg

     

    .Photos du net

    maville.com


    14 commentaires
  • http://www.brest.maville.com/actu/actudet.php?idCla=dep&idDoc=1830024&abo=2512411&ser

      "maville.com"

     

     

    C'est le 15 octobre 1911 que le feu de la Jument a été mis en service pour la première fois. Un centenaire qui sera fêté aujourd'hui. Archives Ouest-France - Jean-Michel Niester
    C'est le 15 octobre 1911 que le feu de la Jument a été mis en service pour la première fois. Un centenaire qui sera fêté aujourd'hui.© Archives Ouest-France - Jean-Michel Niester
    Une cérémonie nautique a lieu aujourd'hui en mer d'Iroise pour commémorer les 100 ans de son allumage. Le voilier trois-mâts Belem fait partie des invités à la fête.
    Cent bougies, ça se fête ! Une cérémonie nautique est organisée aujourd'hui devant le phare de la Jument, en mer d'Iroise, à l'occasion du centenaire de son allumage. Cet anniversaire est célébré avec quelques mois d'avance sur le calendrier. C'est le 15 octobre 1911 que le feu de la Jument a été mis en service.

    « Il était plus prudent d'organiser une fête aux beaux jours », remarque René-Henri Milin, responsable interrégional des infrastructures et équipements de sécurité maritime. La commémoration prendra la forme « d'un salut au phare des navires professionnels ».

    Parmi ceux-ci, le voilier trois-mâts Belem, la vedette Iris des Affaires maritimes, le navire à passagers André Colin de la Penn ar Bed, la vedette océanographique Albert Lucas ou encore la vedette Adhara qui assure la liaison Roscoff-Batz, etc. Plusieurs canots et vedettes SNSM sont également attendus.

    Un legs de 400 000 francs-or

    Une grande banderole sera déployée sur le phare où une équipe de gardiens a été déposée. Leur mission : procéder à l'allumage du feu et activer la corne de brume au passage de la flottille. Ils seront récupérés par un hélicoptère de la Sécurité civile.

    L'événement est organisé conjointement par la direction interrégionale de la Mer et le Parc naturel marin d'Iroise. « Notre motivation est de marquer l'intérêt des phares de la mer d'Iroise même si nous savons qu'il y a du travail à faire dessus », indique René-Henri Milin, qui évoque un « zoom » sur ce patrimoine unique.

    L'état des phares en mer inspire parfois de l'inquiétude. Depuis leur automatisation, il n'y a plus de gardiens. Ce qui ne facilite pas l'entretien de ces ouvrages d'accès difficile.

    « Les phares sont en état de marche, répond René-Henri Milin. Tout en notant : Il n'est pas question d'occulter la réalité. C'est bien pour cela qu'un observatoire des phares en mer vient d'être créé en partenariat avec le Parc naturel marin d'Iroise. »

    La commémoration d'aujourd'hui braque le projecteur sur un phare à l'histoire bien particulière. La Jument balise le passage du Fromveur, situé entre l'archipel de Molène et l'île d'Ouessant. Sa construction a été permise par le legs de 400 000 francs-or d'un rentier parisien, Charles-Eugène Potron. Mais à la condition que ce phare soit exécuté dans un délai de sept ans après sa mort.

    Défi relevé

    Le chantier s'ouvre en 1904 sur Ar Gazek, « la jument » en breton. C'est un simple rocher complètement submergé à marée haute et découvrant à peine aux basses mers. Il faudra une lutte constante contre les éléments pour parvenir à l'érection du phare.

    Le défi est finalement relevé au prix de multiples dangers. Le feu de la Jument s'allume pour la première fois le 15 octobre 1911, soit sept ans et sept mois après le décès de Charles-Eugène Potron. Mais l'ouvrage nécessitera des travaux de consolidation jusqu'en 1940.

    Le phare de la Jument est automatisé depuis 1991. Contrôlé à distance depuis la terre, il continue de signaler de son feu à éclats rouges les fonds dangereux à l'approche d'Ouessant.

    Olivier MÉLENNEC.  Ouest-France  

     

     

     

     

     http://www.letelegramme.com/images/2011/06/12/1333334_9889876-jument02-20110612-t114a.jpg

     

     


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique