• .

     

    *

     

     

     

    Préférez-vous Miss France ou Miss Nationale ?

    Bien sur je défend les couleurs de la Bretagne héhéhé   
    votez miss france miss Bretagne  !!!

      http://www.bfmtv.com/la-question-du-jour/preferez-vous-miss-france-miss-nationa-349/messages-8.html



     

    <script type="text/javascript"> </script> <script src="http://www.ouest-france.fr/design/javascripts/SIE/outils-de-partage.js" type="text/javascript"> </script>

    France

    Miss France 2011 est bretonne

    Télévision dimanche 05 décembre 2010
    <script src="http://www.ouest-france.fr/design/javascripts/jquery.carousel/of/jquery.carousel.js" type="text/javascript" language="javascript"> </script> <script type="text/javascript"> </script>

    La jeune Brestoise de 19 ans, étudiante à Sup de Co Brest, en bachelor management, aimerait travailler dans l’audiovisuel ou la communication. Repérée par l’agence Elite à l’âge de 14 ans, elle a aussi l’habitude des podiums et défilés. Elle pourra parler football avec l’ancienne Miss France. Si Malika a été hôtesse au Stade Malherbe de Caen, Laury faisait la même chose au Stade Brestois

     

     

     

    Dynamique, spontanée, naturelle. Voilà en trois mots comment Laury Thillman, Miss Bretagne, se qualifie elle-même. « Trois éléments qui sont autant des qualités que des défauts », confie cette jeune Brestoise de 19 ans, actuellement en deuxième année, Bachelor management à Sup de Co-Brest. Jusque-là, ça lui a plutôt porté chance. « À 14 ans, j’ai été sélectionnée à la finale nationale du concours Élite, mais j’ai laissé tomber à cause des études. » Cela lui a ouvert les portes du mannequinat. « J’en fais pour payer mes études », explique cette fille qui garde toujours le sourire.

     

    Papa ancien marin, aujourd’hui responsable des sports à la Ville de Brest et une maman assistante maternelle, grande soeur d’un petit frère de 9 ans et d’une petite soeur de 6 ans, cette jeune femme vive est également sportive. « Volley, athlétisme et surtout surf. J’en fais tous les jours qu’il vente, pleuve ou neige. Moi, quand j’ai du temps libre, il faut que je bouge. » Elle grattouille un peu la guitare et aime souvent se retrouver avec ses amis au Tour du monde, un bar sur le port de Brest. Mais son avenir, elle le voit dans la communication ou l’audiovisuel. « Miss France peut être un tremplin à ce niveau-là, c’est sûr, mais il y a plus de chances que je ne le devienne pas donc je garde les pieds sur terre. J’aime bien la vie que j’ai aujourd’hui. »

      -Miss-Bretagne--et--Miss-Provence--.jpg


    26 commentaires
  •  

    Site génial.
    > > >  De vieilles photos de votre village... Un site qui devrait intéresser pas mal de monde.
    Retrouvez des photos anciennes de votre village
    Belgique :                   http://cartes-postales.delcampe.be/page/category/cat,712,language,F.html 
    Global :                      http://cartes-postales.delcampe.be/page/category/cat,-2,language,F..html
          *le-kador-Morgat.jpg
                                                                                                                                 
    l-eglise-de-Crozon.jpg
     
            [01] Ain ...  686  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [02] Aisne ...  1357  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [03] Allier ...  902  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [04] Alpes de Haute Provence ...  408  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [05] Hautes Alpes ...  490  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [06] Alpes Maritimes ...  4991  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [07] Ardèche ...  504  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [08] Ardennes ...  1305  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [09] Ariège ...  193  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [10] Aube ...  425  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [11] Aude ...  642  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [12] Aveyron ...  382  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [13] Bouches-du-Rhône ...  1922  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [14] Calvados ...  2049  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [15] Cantal ...  317  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [16] Charente ...  266  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [17] Charente Maritime ...  819  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [18] Cher ...  362  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [19] Corrèze ...  249  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [20] [2A] Corse du Sud ...  404  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [20] [2B] Haute Corse ...  291  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [21] Côte d'Or ...  964  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [22] Côtes d'Armor ...  1170  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [23] Creuse ...  118  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [24] Dordogne ...  531  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [25] Doubs ...  549  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [26] Drôme ...  362  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [27] Eure ...  557  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [28] Eure et Loir ...  591  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [29] Finistère ...  1661  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [30] Gard ...  666  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [31] Haute Garonne ...  946  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [32] Gers ...  143  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [33] Gironde ...  1485  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [34] Hérault ...  711  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [35] Ille et Vilaine ...  1221  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [36] Indre ...  210  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [37] Indre et Loire ...  1100  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [38] Isère ...  1304  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [39] Jura ...  586  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [40] Landes ...  353  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [41] Loir et Cher ...  773  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [42] Loire ...  384  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [43] Haute Loire ...  305  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [44] Loire Atlantique ...  828  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [45] Loiret ...  631  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [46] Lot ...  435  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [47] Lot et Garonne ...  200  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [48] Lozère ...  295  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [49] Maine et Loire ...  582  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [50] Manche ...  1148  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [51] Marne ...  1571  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [52] Haute Marne ...  262  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [53] Mayenne ...  210  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [54] Meurthe et Moselle ...  1108  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

                                                                                                                                                                                                                                                                [55] Meuse ...  1159  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [56] Morbihan ...  979  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [57] Moselle ...  582  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [58] Nièvre ...  401  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [59] Nord ...  4247  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [60] Oise ...  1230  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [61] Orne ...  453  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [62] Pas de Calais ...  2916  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [63] Puy-de-Dôme ...  1454  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [64] Pyrénées-Atlantiques ...  2173  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [65] Hautes Pyrénées ...  4233  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [66] Pyrénées Orientales ...  706  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [67] Bas Rhin ...  1284  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [68] Haut-Rhin ...  1080  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [69] Rhône ...  976  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [70] Haute Saône ...  195  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [71] Saône et Loire ...  718  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [72] Sarthe ...  580  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [73] Savoie ...  1174  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [74] Haute Savoie ...  2564  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [75] Paris ...  7233  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [76] Seine Maritime ...  3219  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [77] Seine et Marne ...  1726  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [78] Yvelines ...  2136  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [79] Deux-Sèvres ...  165  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [80] Somme ...  1240  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [81] Tarn ...  276  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [82] Tarn et Garonne ...  172  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [83] Var ...  1679  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [84] Vaucluse ...  687  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [85] Vendée ...  491  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [86] Vienne ...  254  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [87] Haute-Vienne ...  250  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [88] Vosges ...  1482  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [89] Yonne ...  824  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [90] Territoire de Belfort ...  141  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [91] Essonne ...  728  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [92] Hauts de Seine ...  885  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [93] Seine Saint Denis ...  354  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [94] Val de Marne ...  693  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    [95] Val d'Oise ...  677  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    Guadeloupe ...  58  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    Guyane ...  6  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    La Réunion ...  14  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    Martinique ...  230  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    Mayotte  0  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    Nouvelle Calédonie  16  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    Polynésie Française  33  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    Saint-Pierre-et-Miquelon  5  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    TAAF : Terres Australes Antarctiques Françaises  0  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)

    Wallis et Futuna  1  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)


    Régions ...  1795  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)


    Photos  61  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)


    Autres & Non classés  1139  Nouvelles ventes (jamais renouvelées)                                
    Dep-outre-mer.jpg                                                                                                      

     

                                                                                                   
                                   
                                                                                                                                                                                                                                                                           
                                                                                                                                   

    20 commentaires
  • Sur la rive sud de Pors-Poulhan, la statue de la Bigoudène de René Quillivic scrute la mer. 

     porzpoulhan.jpg

     

    *deux excellentes vidéos  du pays bigouden 

     

    .

    *

     

     pour ne pas polluer la note  de mon amie " channig " je pose deux vidéos ici

    je vous conseil de passer voir ses photos sur sont blog

     

    Coucher de soleil sur la plage de Gwendrez

                       

    Feu d'entrée de Pors Poulhan (Baie d'Audierne, Finistère)

     


    20 commentaires
  •    

    Quimper, ou Kemper en breton (le nom de Quimper-Corentin est parfois attesté en référence à saint Corentin, l'un des Sept Saints Fondateurs bretons) est une commune française, antique capitale de la Cornouaille, préfecture du département du Finistère et la région Bretagne.

    Ses habitants sont appelés en français les Quimpérois et Quimpéroises et en breton Kemperad (masculin), Kemperadez (féminin), Kemperiz (pluriel) ou bien de façon traditionnelle Glazik (pluriel Glaziked)[2] (pour les Quimpérois ainsi que les habitant de la région, le Pays Glazik).

    *

    Au 1er siècle avant J.-C., les militaires romains construisent la ville d'Aquilonia, à l'actuel emplacement du quartier de Locmaria, sur le bord de l'Odet. La rivière permet aux bateaux de pénétrer avec la marée depuis la mer jusqu'à la ville, mais il est cependant possible de traverser l'Odet à gué à marée basse.

     

    La ville de la légende

    *


    La légende du Roi Gradlon et de la Ville d'Ys rapporte l'histoire de la fondation de la ville. On dit que le Roi Gradlon, fuyant sur le cheval Morvarc'h l'océan déchainé par les mauvaises actions de sa fille Dahut, arriva à l'endroit où deux rivières confluent entre 7 collines. Il décida de s'y installer et baptisa naturellement la ville "confluent", "Kemper" en breton.
    *
    Quimper, demeure des mythiques comtes de Cornouaille, est, pour certains, descendante de la légendaire cité engloutie d'Is. Chargée d'histoire, elle conserve un important patrimoine architectural symbolisé par la cathédrale et les nombreuses

     maisons médiévales du centre.
    Quimper XV eme depuis mon Frugy.jpg Quimper XV eme depuis mon Frugy 
         La fin du Moyen-Age, au temps de la ville close, fut le théatre d'une longue lutte entre l'Église et les bourgeois qui entendaient être maîtres chez eux. Vers 1740, ces bourgeois supprimèrent les fortifications, obstacle à l'embellissement de la cité. Un demi-siècle plus tard, Cambry a célébré la douceur des moeurs et l'esprit cultivé des Quimpérois.

    EntréeEntrée de la cathédrale de Quimper.

     

     

     Flèches 

    Au XIXème siecle, sous l'Empire, Quimper est une cité prospère et voit sa population doubler. Le diocèse obtient d'une collecte auprès de ses paroissiens une somme suffisante pour élever sur la cathédrale les deux flêches de pierre de 80 mètres de hauteur que l'on y voit de nos jours
     
    PPalais de l'évêque

    Palais de l'évêque de Quimper.

    Le palais jouxte la cathédrale


     

    Tombeau

     Cathédrale Saint-Corentin. Tombeau en bronze de Mgr Duparc, décédé en 1946.

    Cathédrale

     Vue de la cathédrale de Quimper. 

     
    *Quimper - Préfecture du Finistère - Façade sur l'Odet

      

    *

    Les bords de l'Odet.
    Les bords de l'Odet.

    *

    Le vieux Quimper

       Fichier:Bretagne Finistere Quimper 20055.jpg 

      *

    Quimper (1) la Cathédrale Saint-Corentin

     

    Les photos ci dessus le lien

    *Magasin Henriot. Très belles faïenceries.

     

     

    Les Faïenceries de Quimper et le Musée de la Faïence

    .

    UN PEU D'HISTOIRE...

     

          

      



    Dès la fin du 17° siècle, Quimper et ses alentours se spécialisaient dans la production de vaisselle. Des ustensiles pratiques et rustiques des débuts de grès et de terre cuite, on est passé peu à peu à des pièces plus raffinées, d'abord avec des copies de faïences de Nevers (qui elles-mêmes copiaient les faïences de Delft avant de se distinguer...), puis avec l'élaboration de dessins traditionnels : les personnages bretons en costumes de face ou de profil, les fougères et les grands motifs fleuris réalisés d'un trait de pinceau adroit par les "peinteurs" et les "peinteuses"...

    A la fin du 19°, trois grandes maisons émergaient : HB (la Hubaudière), HR (Henriot) et Porquier, la plus renommée étant sans conteste HB. D'ailleurs, dans le musée, une reproduction d'un arrêt de tribunal de 1904 fait sourire aujourd'hui : on y interdisait formellement à la manufacture HR de signer ses pièces avec la barre du "R" recourbée comme la boucle d'un "B" qui serait mal fini... ce stratagème ayant pour but de créer une confusion!


     


     

    En 1904, Porquier ferme ses portes. En 1913, HR (Henriot) rachètera la marque, avec les dessins et modèles et en 1918 HB (la Hubaudière) rachète les locaux pour s'y sintaller.Les deux entreprises continuent de se concurrencer jusqu'en 1968, date à laquelle HR (Henriot) éprouve des difficultés, et est absorbée par HB (la Hubaudière) : il reste une entreprise désormais soudée qui exploite les trois marques. En 1984, l'entreprise est vendue à la société "Quimper Faïence Inc.", sauf la collection (2400 pièces) et la bibliothèque (260 ouvrages) qui seront désormais gérés par une nouvelle société : "Faïencerie de la Grande Maison".

     

     
     


                                                             



    *

      *

     

    Cercle de St Pol de Léon  avec le costume de Gouézec                   Tonton Jakez Douarnenez  Costume de Ploaré

     

       La fête des Bruyères.       La noce en char à banc

    La noce bretonne dans les chars à banc très fleuris

     

     

    La Noce Bretonne en char à banc pour le défilé

     

     

     

    Fête des Bruyères à Kastel Coz      "  Eureden "

     

    Cercle Ar Vro Vigoudenn, Pont L' Abbé

     

                          

    Festival de Cornouaille - Quimper - 20080727 09645

     

     

      quimber

     

     

                                   Bretonne

     

     

     

                                      coiffe      coiffe

     

     

     

              Bretonscouple

     

    **Quelques images au fil de l'odet*
    *medium_P1010880.JPG

    cathédrale   /  Corentin

    medium_P1010883.JPG

    Palais épiscopal

    medium_P1010894.JPG

     


     

    medium_P1010896.JPG

     

    medium_P1010911.JPG

    vieux quimper

    medium_P1010912.JPG

     

    medium_P1010930.JPG

    *

     

    *

    Quimper et l'Odet vus du ciel, avec Locmaria au premier plan et le clocher de la cathédrale dans le fond.
    Quimper et l'Odet vus du ciel, avec Locmaria au premier plan et le clocher de la cathédrale dans le fond.
    *

    La Cathédrale Saint-Corentin

    cathédrale Saint-Corentin de Quimper
    Dédiée au patron de Quimper, elle offre le style breton dans toutes ses phases, du XIIIème siècle au XVème siècle, d'abord inspiré du style normand pour le choeur, puis se dégageant peu à peu de cette influence pour se montrer entièrement personnel. C'est la cathédrale gothique la plus complète de Bretagne avec celles de Saint-Pol-de-Léon et de Tréguier. Tout n'est pas authentique, mais l'homogénéité est là: le grand portail de la façade a une double porte de la fin du XIXème siècle. Le reste, de 1425 environ, est du style gothique flamboyant. Parmi les sculptures, aujourd'hui effritée, on distingue encore le lion de Montfort tenant dans sa griffe la bannière de Bretagne. Au-dessus du portail, la façade est ajourée de deux grandes fenêtres superposées. De chaque côté s'élèvent les deux fameuses tours (76 m), percées dans leur partie carrée, qui date du XVème siècle.
     La Préfecture 

    préfecture de Quimper  
    *La construction de ce bâtiment destiné à abriter les services de la préfecture est décidée par le conseil général dès 1904. L'édifice est inauguré le 30 août 1909. Auparavant, l'administration du préfet, établie dans chaque département depuis la loi du 28 pluviôse de l'an VIII, se tenait dans l'ancien hôpital Sainte-Catherine, reconstruit par les religieuses augustines de la Miséricorde de Jésus entre 1675 et 1685. La maison conventuelle abrite désormais le logement du préfet. En 1861, les bureaux de la préfecture déménagent dans un bâtiment le long de l'Odet, conçu par Joseph Bigot. L'actuelle préfecture porte la marque d'une référence historique au château d'époque Louis XII.
    *

    Le musée départemental breton

    Musée départemental breton à Quimper  
    Crée en 1846 et installé depuis 1912 dans l'ancien évêché, il s'ouvre au pied de la cathédrale. L'aile Ouest, sous laquelle on entre, date de 1646 et appartient au style de la renaissance bretonne, avec des fenêtres à fronton. Mais la plus ancienne partie est le logis bâti au début du XVIème siècle par la famille de Rohan, dont le cadet, occupa le siège épiscopal de 1501 à 1540. On remarque surtout l'élégante tour d'escalier gothique flamboyant. L'aile qui suit, du XVIIIème siècle, a été remaniée vers 1860. On accède librement à la cour et au jardin, d'où l'on découvre une belle vue sur les tours et sur le flanc Sud de la cathédrale. Le jardin est fermé au Sud par un fragment bien conservé des vieux remparts qui bordent de l'autre côté le quai de l'Odet.*
    Le jardin du rempart
    Ce jardin se trouve sur l'emplacement des anciennes formées par l'Odet, coulant au pied du rempart et formant un étang qui alimentait le moulin des évêques. Avec la construction de la gare, en 1863, un remblai est créé le long du rempart et l'Odet est canalisé. Le maire E. Porquier décide alors d'aménager un square dans la partie longeant le jardin de l'évêché et le terrain est acquis par la ville en 1881, planté et entouré de grilles, désormais disparues.
     
    jardin du rempart à Quimper






    *
    *



     
    cidre
    Photo: Marie Ponterio
    Le cidre et le gâteau au beurre ( la boîte est décorée avec les motifs de la faïencerie de Quimper HB Henriot)*

    ***
                        *un lien a visiter  http://www.voyage-webguides.com/fr2/finisud.html                
    ..Kénavo !
                       
     

     

     

     

     

     

     

     


    15 commentaires
  •  On estime à environ 7 000 tonnes la quantité d'huîtres creuses sauvages présentes sur les roches du golfe du Morbihan. Il y en aurait autant sur les milieux vaseux du site.  

    L'huître japonaise envahit nos rivages

    Les huîtres creuses sauvages se développent à vitesse grand V sur le littoral surtout depuis que l'eau se réchauffe. Christian Hily, chercheur au CNRS, estime le stock en milliers de tonnes.

     

     

    Christian Hily, chercheur au CNRS, en poste à l'Institut universitaire européen de la mer à Brest, travaille sur la prolifération de l'huître creuse dans le cadre d'un programme financé par le ministère de l'Écologie qui associe une trentaine de chercheurs de disciplines très diverses (ethnologues, généticiens...). Il explique ce phénomène.

     

    À partir de quand l'huître creuse est-elle redevenue sauvage en Morbihan ?

    L'huître japonaise Crassostrea Gigas a commencé à être élevée en Bretagne dans les années 1970. Les premières observations de son implantation dans le milieu naturel ont été faites après l'été chaud et sec de 1976. Dans les années 1980, on a noté qu'elle se fixait sur les rochers situés assez proches des parcs ostréicoles. La vraie invasion s'est produite dans les années 1990 quand la température de l'eau s'est élevée (près d'un degré de plus sur la moyenne annuelle). Son expansion sur les côtes a alors été très rapide.

    C'est donc le réchauffement de l'eau qui est le facteur principal de la prolifération ?

    Pour que les huîtres pondent, il faut que la température atteigne 18-20°. Les épisodes chauds, de cet ordre, sont de plus en plus fréquents en été, notamment dans les fonds d'estuaires ou de rias. Même à la fin de juillet 2007, au cours d'un été qui n'a pas été particulièrement chaud, on a eu des jours de ponte. Et comme un adulte produit plusieurs millions d'oeufs à chaque ponte...

    A-t-on une idée de la quantité d'huîtres sauvages présentes sur la côte sud ?

    On estime la masse à environ 7 000 tonnes sur les rochers du golfe du Morbihan. On suppose qu'il y en a au moins autant sur les vasières (15 000 tonnes en rade de Brest). Par comparaison, les élevages bretons produisent annuellement 30 000 tonnes d'huîtres. Les populations d'huîtres sauvages sont aujourd'hui plus nombreuses que celles stockées en élevage. Même s'il n'y avait plus une seule huître cultivée, le phénomène d'invasion se poursuivrait ! Vu les stocks, il est hors de question de pouvoir l'éradiquer, ni même de contrôler son expansion sur le milieu naturel. C'est aujourd'hui l'espèce qui a le plus grand potentiel d'installation dans la zone littorale tempérée.

    Mais est-ce que cette prolifé-ration affecte la biodiversité ou cause des dommages au milieu ?

    Ce qui est un peu rassurant, c'est que son implantation n'entraîne pas la disparition des espèces autochtones. Les huîtres en s'agglomérant sous forme de récifs forment de petits habitats favorables à l'installation d'espèces qui n'existent pas sur la roche nue. Il n'empêche que ça modifie complètement le fonctionnement de l'écosystème côtier. Les huîtres rejettent des pelotes fécales qui contribuent à l'envasement du milieu côtier. Ces bio dépôts, vite dispersés par le clapot, ne se voient pas mais cela s'ajoute aux autres phénomènes d'envasement. C'est sans doute le côté le plus inquiétant de cette invasion.

    L'expansion de l'huître creuse constitue-t-elle une gêne pour d'autres activités ?

    Les pêcheurs à pied amateurs s'en trouvent bien, les ostréiculteurs moins. Même si le marché local de l'huître ne semble pas affecté : il pourrait à terme cependant pâtir de cette concurrence... Chez les pêcheurs de palourdes du golfe, on apprécie peu cette arrivée d'huîtres dans les vasières. Celles qui se détachent des roches forment des récifs mobiles « huîtres roulantes » qui obligent les palourdiers à faire le tri.

    La colonisation de secteurs balnéaires et plages par Crassostrea Gigas pose aussi problème. Il arrive que des baigneurs ou des pratiquants de sports nautiques se coupent les pieds très profondément. C'est le problème majeur par rapport à l'usage. Des communes balnéaires comme Damgan ont déjà été obligées d'intervenir (déplacement des coquilles par engins...)

    Quelles mesures sont envisageables pour enrayer le phénomène ?

    Des actions pilotes sur des sites à usage de loisirs ou ayant un statut de protection sont en train d'être menées. On peut tenter une éradication sur un territoire limité. Il ne faut que de telles interventions se fassent de façon anarchique. Car il ne s'agit pas d'une peste noire mais d'une espèce invasive pour laquelle on ne voit pas actuellement de limitation se profiler à l'horizon.

    Recueilli parJean-Charles MICHEL.


     

     












    La pêche à pied est probablement l’une des premières « chasses » de nos ancêtres vivant sur le littoral.
    Elle est aujourd’hui encore pour certains « un métier » (que je ne traiterai pas ici) et pour la majorité un passe-temps agréable demandant de l’effort, mais apportant beaucoup de satisfactions.
    C’est pour tous « une école de la nature »

    Avant de parler de vos droits à la pêche sur les côtes, il est utile de parler de vos devoirs envers la nature et donc envers les pêcheurs à pied d’aujourd’hui et de demain.

    Si vous en avez la possibilité, profitez-en pour vous faire accompagner par des jeunes qui partageront ainsi votre plaisir et apprendront comme vous à respecter la ressource et le biotope !

    La pêche à pied comme beaucoup d’autres activités demande de l’observation, un zeste de bon sens, et un peu de patience.

    Avant de vous lancer, prenez le temps de consulter les horaires des marées, vous les trouverez dans :
    - l’annuaire des marées (on le trouve en général dans les magasins vendant des articles de pêche, ou les bureaux de tabac)
    - le journal du jour
    - ou même
    « ici »

    Prenez également :
    - la liste des tailles minimales autorisées de pêche
    - celle des périodes autorisées pour la pêche
    - et le nombre maximal de prises autorisées par personne et par jour.

    Il est très utile également de consulter les avis sanitaires concernant les côtes que vous voulez fréquenter.
    Les restrictions sanitaires font l’objet de publication dans les journaux locaux, sur les tableaux dans les mairies des villes côtières, et quelquefois même à l’aide de panneaux sur les lieux incriminés.
    Vous savez qu’hélas, depuis quelques années, des micro-algues et des micro-organismes profitent de nos rejets (nitrates, phosphates, carburants etc ...) pour se développer en grand nombre et provoquer ainsi des concentrations trop importantes dans les animaux filtreurs, notamment, rendant ceux-ci impropres à la consommation.
    Vous pourrez trouver une documentation exhaustive sur le site d’ifremer en suivant le lien ci-après :
    "Ifremer - Rephy"

    Essayez d’être raisonnables dans vos prélèvements, ne gaspillez pas la ressource, ne rapportez à la maison que la quantité que vous pourrez manger dans un délai court, les produits de la mer se conservent mal, surtout en cas de fortes chaleurs.

    Enfin rappelez-vous que le produit de votre pêche est formellement interdit à la vente.



    la pêche aux moules en baie de douarnenez


            Que pouvez-vous pêcher ?

    Cela dépend évidemment des zones de pêches, des côtes où vous vous trouvez, des époques de l’année, mais généralement :

    Dans l’eau :
    - des crevettes grises (3 cm du rostre à la queue)
    - des
    crevettes roses (3 cm du rostre à la queue)
    - des
    équilles (12 cm)

    Sur les sables, granulats dégradés et vases :
    - des
    coques (2,70 cm)
    - des
    praires (4 cm)
    - des
    palourdes (4 cm)
    - des fausses palourdes (3 cm)
    - des
    pétoncles (3,5 cm)
    - des
    tellines (2,5 cm)
    - des
    pieds de couteau
    - des clams (4,5 cm)

    Sur et le long les rochers et dans les mares :
    - des
    bigorneaux
    - des bulots (4,5 cm)
    - des
    patelles
    - des moules (3 cm)
    - des
    ormeaux (interdits à la pêche du 15/06 au 31/08 - 9 cm – pas plus de 20 par jour et par personne !)
    - des
    huîtres creuses (30 g)
    - des
    étrilles (5 cm)
    - des
    tourteaux (14 cm)
    - des
    araignées (12 cm, 500gr minimum)
    - des crabes verts (pour faire
    une bonne soupe)
    - certains
    poissons (dont le congre, la loche)
    - des
    oursins (interdits du 14/04 au 14/10 de chaque année.)
    - et même, si vous avez beaucoup de chance, du
    homard (8,7 cm tête)

    partie-de-peche-07-2006.JPG

    *

     

     

     

        

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    *       


    29 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique