• photo-tao.JPG

     

     

          LA MARDE BLANCHE...              Le 4 décembre, 17 hres : Il venait tout juste de commencer à neiger. C'est la première fois de la saison. Ma douce moitié et moi buvions tranquillement notre coupe de cognac près de la fenêtre du salon regardant les doux flocons osciller en tombant, s'attachant aux arbres et couvrant le sol. Que c'est beau et agréable.

    Le 9 décembre : Nous nous réveillons avec une belle couverture de neige immaculée, couvrant tout le paysage. Quelle vue fantastique! Chaque arbres et arbuste est couvert d'un beau manteau blanc. J'ai pelleté la neige pour la première fois cette année et je me suis amusé comme un fou. J'ai pelleté le trottoir et l'entrée. Plus tard, la gratte est passée et a recouvert l'entrée de la cour avec la neige compactée de la rue. Le chauffeur m'a souris et je lui ai envoyé la main en retour. J'ai repelleté l'entrée.

    Le 13 décembre : Le soleil a fait fondre presque toute la neige. Je suis sûr que nous en aurons d'autre avant que ce merveilleux hiver soit fini.

    Le 14 décembre : Il est tombé 8 pouces pendant la nuit et la température est descendue à -10. J'ai encore pelleté l'entrée et le trottoir. Peu après, la gratte est repassée et a répété son même petit jeu.

    Le 15 décembre : J'ai vendu l'auto et j'ai acheté un 4X4 blazer afin que l'on puisse continuer à nous promener dans la neige. Je l'ai équipé de 4 pneus à neige.

    Le 18 décembre : Je suis tombé sur le cul sur la glace de mon entrée. J'ai dû débourser 123$ chez le chiro. Heureusement rien n'était brisé. Le crisse de ciel ce couvre encore.

    Le 19 décembre : Il fait frette en calvaire ( -22 ce matin), les routes sont glacées, la conduite est impossible et j'ai frappé une rampe avec l'auto de ma femme. Probablement 2000$ de dommages. Elle est en beau tabarnak!

    Le 20 décembre : Un autre ciboire de 14 pouces de marde blanche est tombé la nuit passée. Encore de l'eucharistie de pelletage aujourd'hui. La sainte-crême de gratte n'est passée que deux fois seulement aujourd'hui.

    Le 22 décembre : On est assuré d'un Noël blanc parce qu'un autre 7 pouces de marde blanche nous est tombé dessus la nuit passée et avec cette câlisse de basse température, ça fondera pas avant le mois d'août crisse. Je me suis habillé pour sortir pelleter cette crisse de marde encore: botte, jump suit, cache-oreilles, gants etc... et comme je suis prêt, j'ai envie de pisser.

    Le 24 décembre : Si je pogne l'enfant de chienne qui ronne la gratte, j'y fait faire 1000 pieds dans la neige à le tirer par les gosses. Je commence à penser qu'il se cache au coin de la rue et attend que je finisse de pelleter pour venir passer à 100 miles à l'heure en avant de mon entrée et garrocher sa crisse de marde dans mon entrée de cour.

    Le 25 décembre : Joyeux Noël tabarnak! Ils prédisent 12 autres pouces de cette sacrement de crisse de marde blanche encore. Y a tu quelqu'un qui sait combien de jésus-cri de pelletées de neige, 12 pouces veut dire. Fuck le Père Noël, il n'a pas à pelleter le vieux tabarnak. Le gars de la souffleuse est venu me demander une donation. J'y ai calissé un coup de pelle dans la face le crisse. Le docteur pense qu'il va survivre.

    Le 28 décembre : Il est tombé encore 11 pouces de marde blanche. je deviens probablement aveugle de la blancheur ou encore je suis un cas sévère de dépression parce que ma femme commence à être regardable.

    Le 29 décembre : La toilette a gelé et le toît a commencé à renfoncer. Si vous sortez dehors, ne mangez pas de neige jaune !

    Le 30 décembre : J'ai crissé le feu à la maison et je câlisse mon camp en Floride pour toujours et Fuck la marde blanche..
        

     

    fermez_vos_fenetres.jpg

                                   

    10 commentaires
  • pére Noél  
     

    INTERVIEW DU PÈRE NOËL...

    Nous sommes le 30 Décembre et un journaliste interviewe le Père Noël

    Le Journaliste :

    Alors Père Noël, est-ce que c'était un 'JOYEUX NOËL' ?

    Père Noël :

    - Tu parles! De la suie dans les cheminées pas ramonées, les chaussettes qui puent au pied du sapin, les chiens qui courent après le traîneau, un chasseur qui me tire dessus...

    Et puis conduire toute la nuit dans la neige! J'ai failli être percuté par un 747! En plus de ça, Donner, Blitzen et Rudolph mes rennes n'ont rien trouvé de mieux que de lâcher leurs bouses au dessus du parlement.

    Et j'ai du payer les lutins en heures supplémentaires pour qu'ils acceptent de nettoyer le traîneau. Et je ne parle pas de Maman Noël qui était furieuse parce que je rentrais tard avec une tenue dégueulasse. Et puis je me suis rendu malade en mangeant tous ces biscuits et ce lait laissé par les enfants.

    J'ai même vomit plusieurs fois dont une en catastrophe au cours de laquelle je me suis cassé la figure en sortant du traîneau. J'allais oublier qu'avec mon allergie aux aiguilles de pin, je me suis gratté toute la soirée.

    Et ma prostate... J'ai du faire pipi dans mon pantalon à 6000 mètres. Du coup j'ai eu le cul gelé sur mon siège et à cause de ça, mes hémorroïdes sont revenues...

    HO ! HO ! HO ! JOYEUX NOEL?!, MON CUL.
     

     

     

     

     

     

      par papyserge ☞..... ♫♪♫♪


    5 commentaires
  • Voici un exemple de situations où vous êtes autorisés à dire flute, zut, crotte...

     

    les-vacances-de--JP.jpg

     

    Jpai ce prend parfois pou Tarzan !!

     

    Jpai-velo.jpg

     

    là !! c'était pas prévu héhé   Rire 

     

     

    les-vacanciers-d-Over.jpg

    Quand on demande a Odette  : si tu va prendre un bain a la plage profite en pour laver la voiture

    ( machine automatique de lavage de voiture )

    voila le résultat d'une blonde belge éhéhhéh

     

    photo-de-vacance-over.jpg

    photo souvenir de vacance !!

     

    vacances-2010.jpg

     

     

    ça c'est avant leur départ ...........

     

    a l'hopital  ...   

                                     Mdrrr...

     

     

     


    13 commentaires
  • probleme_mathematique.jpg


    7 commentaires
  •  

     

    Maison a louer

    Rue de la paix

     

      

    Cher Monsieur,

     

    Ayant appris que vous étiez à la recherche d’un logement, j’ai le plaisir de vous informer que j’ai à votre disposition un joli appartement sur le devant, qui me vient de ma mère, du gazon 

    aux deux bords de l’entrée principale qui était autrefois très étroite mais elle a été agrandie avec beaucoup de peine par le premier locataire.

     

    Quelques-uns ont trouvé le logement humide, mais ils n’ont pas été incommodés pour cela, la température qui y règne en toutes saisons est appréciable. Le seul inconvénient est le voisinage d’une famille d’anglais qui viennent tous les mois quelques jours.


    Il y a aussi une petite entrée sur le derrière, dissimulée par deux replis de terrain, je veille cependant à ce que personne n’y entre. J’ai été dans l’obligation de donner congé à un locataire qui s’obstinait à pénétrer de ce côté que je réservais pour les besoins personnels.


    Plusieurs fois des offres me sont parvenues, mais je n’aime pas les gens de passage. Ils se retirent sans précaution et on s’aperçoit qu’ils ont causé des dégâts. Je désire trouver un locataire expérimenté en jardinage, sachant bien arroser le gazon et tenir ma propriété en état de jouissance.


    Le gaz est installé derrière, et l’eau sur le devant. Le bouton électrique, très sensible, est placé à l’entrée.


    Persuadée que vous serez satisfait, je suis à votre entière disposition pour vous faire visiter et je vous assure mon entier dévouement.

    odette-au-lit.JPG


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique