•  

     

    la même sur un autre lien !!

     

     


    23 commentaires
  • MARIA CRISTINA CRACIUN,.......11 ANS, CHANTE CARUSO.....

    .....

     


    22 commentaires
  • .

    Retour sur un miracle : une hostie en lévitation en direct

    Le dimanche 7 novembre 1999, il était diffusé en direct à la télévision française (sur France 2) une messe dans la célèbre ville de Lourdes, à l’occasion de l’Assemblée Plénière des Evêques de France. Ce banal évènement aurait pu passer totalement inaperçu sans ce qui se serait passé au moment de l’Epiclèse (invocation au Saint-Esprit dans les liturgies chrétiennes : elle se déroule au cours de la prière Eucharistique).

    Que s’est-il donc passé de si exceptionnel ce jour-là ? Alors que l’ensemble des célébrants de cette messe prononçaient les paroles : « en répandant sur elles ton Esprits », les spectateurs médusés ont pu voir une des deux grandes hosties de la célébration frémir puis se soulever de 2 centimètres environ au-dessus de l’autre.

    On aurait pu aisément croire à une simple illusion d’optique mais on notera que cette lévitation dure exactement le temps de la prière. A la fin de celle-ci l’hostie s’immobilise et retombe comme si de rien n’était.

    Les réalisateurs de l’émission « Le Jour du Seigneur » ont certifié que le phénomène s’était réellement passé sans aucune intervention quelconque de leur part. Les techniciens n’ont, quant à eux, pas pu fournir d’explications.

    Au moment des faits, Monseigneur Billé (décédé le 12 mars 2002, terrassé par un cancer), Archevêque d’Aix-en-Provence puis de Lyon, avait lui-même constaté le prodige et avait recommandé à ses collègues Evêques de garder le silence et de ne pas ébruiter l’affaire.

    DOCUMENT 5  : Photo agrandie extraite de la video
    On remarquera les effets déformants de l'agrandissement au zoom numérique de l'image quant à la coloration de la patène, quant à l'illusion de convexité de l'hostie et quant au noircissement du linge d'autel...

                                    les-miracles-eucharistiques-

    http://lalumierededieu.eklablog.com/les-miracles-eucharistiques-p277344

     

     


    20 commentaires
  • L’énigme de la foudre en boule

    Dans l'aventure de Tintin intitulée Les sept boules de cristal, Hergé imagine une scène fameuse qui se passe par un soir d'orage. Sous les yeux de Tintin, du capitaine Haddock et du professeur Tournesol, une mystérieuse sphère lumineuse, un peu semblable à une boule de feu, s'introduit dans la demeure de l'archéologue Hippolyte Bergamotte, saccage le salon, fait léviter Tournesol sur son fauteuil et finit par pulvériser une vitrine et son contenu : la momie de l'Inca Rascar Capac, que Bergamotte et six de ses confrères viennent de rapporter d'une expédition au Pérou et en Bolivie. Cet épisode spectaculaire fera d'ailleurs la couverture de l'album. Il y a beaucoup de mystère voire de fantastique dans Les sept boules de cristal (une voyante extralucide, la disparition de Rascar Capac, la léthargie et l'envoûtement que subissent les sept scientifiques victimes des boules de cristal), mais l'épisode en question a été inspiré à Hergé par un phénomène bel et bien réel, la foudre en boule.

    L’énigme de la foudre en boule

     

    Celle-ci se présente en général sous la forme d'une petite sphère lumineuse de 10 à 30 centimètres de diamètre, qui brille, flotte dans l'air et se déplace pendant une ou deux dizaines de secondes avant de s'évanouir ou d'exploser. Le plus souvent liée à un orage, elle présente la particularité de pouvoir apparaître à l'intérieur d'une maison en semblant passer à travers une fenêtre fermée, ou bien dans un avion en "traversant" le pare-brise du cockpit ! C'était sans doute trop surnaturel pour Hergé qui a préféré faire entrer la sienne... par la cheminée.

    L’énigme de la foudre en boule

     

    A événement incroyable, causes exceptionnelles se sont dit bien des chercheurs mis au défi de trouver une explication au phénomène. Certains ont ainsi imaginé que la source d'énergie nécessaire à l'apparition de la foudre en boule était une réaction nucléaire naturelle provoquée par des éclairs d'orage, un scénario évoqué dans la prestigieuse revue Nature en 1970. En réponse, et toujours dans Nature, d'autres scientifiques ont testé l'année suivante l'hypothèse de l'annihilation dans l'atmosphère de fragments de météorites constituées d'antimatière. Troisième possibilité évoquée, de minuscules trous noirs entrant en contact avec la Terre. Plus sérieusement, des chercheurs ont émis l'hypothèse de la combustion d'un polymère spontanément fabriqué à partir d'air et de vapeur de silicium créée après que la foudre a frappé le sol. Les expériences menées pour confirmer cette idée sont bien parvenues à fabriquer de petites boules lumineuses mais celles-ci ne se promenaient pas librement dans l'air et ne pouvaient en aucun cas apparaître dans une maison aux fenêtres closes quand la foudre frappait dehors.

    L’énigme de la foudre en boule

     

    Jusqu'à aujourd'hui, l'énigme de la foudre en boule a donc tenu tête à la science. Mais cela pourrait bien être terminé avec une étude australienne parue le 4 octobre dans le Journal of Geophysical Research-Atmospheres, qui présente un modèle physico-mathématique montrant comment le phénomène peut prendre naissance sur une vitre, à l'intérieur d'une habitation. Selon ces chercheurs, tout commence à l'extérieur avec l'arrivée, lors d'un orage, d'un flux d'ions (des atomes ou des molécules électriquement chargés) sur la fenêtre. Ce flux est suffisamment dense pour engendrer un champ électrique significatif de l'autre côté de la vitre, lequel va à son tour très rapidement exciter les molécules de l'air se trouvant à l'intérieur, ce qui crée une poche d'ions. C'est cette boule de plasma qui, en se détachant de la vitre et en se déchargeant, va donner la lumineuse foudre en boule flottant dans l'air.

    L’énigme de la foudre en boule

     

    Le modèle est très joli sur le papier. Maintenant que les chercheurs en disposent, il ne leur reste plus qu'à passer à l'expérimentation et à recréer en laboratoire les conditions d'un orage. Cette étude n'explique malheureusement pas comment faire léviter un professeur Tournesol ni comment volatiliser une momie inca. Mais il faut savoir laisser à la fiction sa part de mystère.

    Pierre Barthélémy

    http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/10/17/enigme-de-la-foudre-en-boule-enfin-

     

     

     

    16 juin 1960 dans le ciel du Nevada, une "boule de feu" jaune-blanc, grosse d'une cinquantaine de centimètre entre silencieusement dans un avion-tanker en traversant le pare-brise. Elle passe ensuite entre le siège du pilote et celui du copilote, dépasse le navigateur et le mécanicien et s'engouffre dans la carlingue. Immédiatement le pilote pense à un éclair. Stupéfaction générale interrompue par la voix excitée du mécanicien de soute qui dit avoir vu une boule de feu a traversé en roulant la soute à carburant et est sortie sur l'aile droite avant de disparaitre dans la nuit. 

     

    En 1880, un grand nombre de ces boules apparaissent en France, après une série de tornades. La discussion éclate à l'académie des sciences. Les témoignage abondent : les boules de feu sont entrée dans les maisons par la cheminée et elles ont fait des trous ronds dans les fenêtres en repartant. Elles posent aux chercheur une énigme redoutable dont la solution devrait déboucher sur une meilleur compréhension des phénomènes électromagnétique terrestres 

     

    En 1967, le chimiste russe M.T. Dimitriev campe sur les rives du fleuve Onega, en Sibérie. Il voit soudain un éclair de lumière. Au dessus de l'eau, une boule apparait. Ce jour là un peu de vent souffle. La boule de feu n'y est pas sensible : elle plane doucement au dessus de la surface du fleuve. Le chimiste l'entend craquer et siffler. Puis elle passe au-dessus de sa tête et revient vers la rive, ou elle parait se fixer pendant une trentaine de secondes. Elle disparait enfin en rebondissant comme une boule de billard, crachant d'arbre en arbre des étincelles et laissant derrière elle une trainée de fumée bleuâtre.
     Généralement, elles surviennent après un orage ou après des éclairs. Leur forme est plutôt sphérique, mais, parfois, en forme de poire. Leurs grosseurs est variable : de  10 cm à 1 m selon les témoignages. Leur éclat est toujours très intense. Leur couleur passe du rouge au jaune-blanc très pâle.

    L’énigme de la foudre en boule

    Un des plus célèbes témoignages sur l'apparition d'une boule de feu a été fait en 1936, par un correspondant du Daily Mail britannique. Pendant un orage, il a vu une boule rouge incandescente, de la taille d'une orange, descendre du ciel pour venir toucher sa maison, couper les fils du téléphone, brûler le montant des fenêtres et finir par disparaître dans un baquet d'eau...  L'eau du baquet est d'ailleurs immédiatement entrée en ébulition : une fois refrpoidie, l'eau ne cachait plus rien !

     http://mystere-et-insolite.lo.gs/les-boules-de-feu-a28258668


    26 commentaires
  • Vous connaissez sans doute les photos panoramiques mais la 3G , vous connaissez aussi ? Cliquez donc sur les liens rouges ci-dessous vous serez  PEUT-ÊTRE  émerveillés !
    > > > > > Tour Eiffel
    > > > > > Montgolfière 
    > > > > > Cathédrale Saint-François-Xavier, 
    > > > > > Chicoutimi
     
    > > > > > 
    Une centrale du Michigan
    > > > > > Un incendie majeur
    > > > > > Notre Dame de Bon secours à Montréal
    > > > > > Chapelle de la Maison Mère-Mallet,
    > > > > > Québec 
     concert d'Oliver Jones,
    > > > > > Juin 2009
     Hôtel de Glace,
    > > > > > Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, Québec
     Palais des Congrès à Montréal
    > > > > > 
    Feux sur glace,
    > > > > > Quais du Vieux-Port de Montréal

    > > > > > 
    Carnaval de Québec
    > > > > > 
    Hôtel Ruby Foots - Montréal
    > > > > > 
    Promenez le pointeur de la souris au centre de l'image et déplacez-le dans tous les sens. C' est GENIAL !Cliquez également sur les icônes et d'autres images apparaîtront.
     
     

    La 3G à regarder absolument, hallucinant..]

     

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique