• L’accident ferroviaire de la gare Montparnasse

              gare-Montparnasse.JPG

           L'accident

                 Un certain 22 octobre 1895 à 16h, à la gare Montparnasse à Paris...
                                La photo qui a fait le tour du monde...             

    http://cheminfergranville.net/accident.htm          

    ScanImage01

     

     

     

     

             On aperçoit les sauveteurs, les pompiers et les enquêteurs qui s'affairent près de la locomotive

         Pour évoquer ce grave fait divers, nous relatons deux versions: l'une issue de la presse de l'époque   "L' illustration" du 26 octobre 1895, quelques jours après l'évènement et l'autre un communiqué de la "Compagnie des Chemins de Fer de l'Ouest". Tout le monde parle de la catastrophe de Montparnasse.


                                                                                    L'illustration du 26 octobre 1895
        "Un accident vraiment extraordinaire et que de merveilleux hasards ont seuls empêché de dégénérer en une effroyable catastrophe, s'est produit mardi dernier à quatre heures du soir à la gare Montparnasse.
    Le train n° 56 venant de Granville arrivant en gare à la vitesse vertigineuse de 40 à 60 kilomètres, sans qu'il fut possible de l'arrêter, brisait les heurtoirs, franchissait l'extrémité du quai, et sa machine défonçait le mur de la façade, après un parcours de plus de 15 mètres en dehors des voies, venait tomber sur la place de Rennes, entraînant avec elle son tender.
        Cependant à ce moment, grâce sans doute au fonctionnement tardif du frein Westinghouse, mis en action par le conducteur d'arrière, le reste du train, à partir des fourgons que suivait immédiatement un wagon - poste, se bloquait et l'on doit cette heureuse circonstance que les cent - vingt trois voyageurs qu'il contenait en aient été quitte pour la peur et quelques rares contusions. Quant au mécanicien et au chauffeur, ils avaient sauté, ou avaient été projetés de leur machine, au moment du choc, sans se faire aucun mal. seule une marchande de journaux qui stationnait sur la place a été tuée par la chute d'un bloc de pierre arraché au mur de la façade.

       L'enquête dira à qui incombe la responsabilité de cet accident que les machinistes attribuent à un défaut de fonctionnement du frein continu. On peut toutefois leur objecter qu'ils ne devaient pas compter sur son fonctionnement pour entrer dans la gare Montparnasse, puisque le règlement interdit formellement aux mécaniciens de faire usage du frein Westinghouse pour arrêter les trains aux stations extrêmes des voies; ils doivent alors obtenir l'arrêt avec le frein à main et ne recourir au frein Westinghouse qu'en cas de danger. C'est cette prescription qui paraît ne pas avoir été observée dans cette malheureuse circonstance."        Source: Bibliothèque de la Sorbonne. L'illustration Tome CVI  p 345

                                                                                       Accident-Montparnasse.--26--3.JPG

     

     

     

     

     

                               Une photo prise à l'intérieur de la gare Montparnasse, la pendule indique 16h.

                                                       Compagnie des Chemins de Fer de l'Ouest le 22 octobre 1895
        
    "Le Granville - Paris Express transportait 131 passagers tandis qu'il approchait de sa destination: la gare Montparnasse. Le train était tracté par la locomotive N° 721 du type120 et était conduit par Guillaume Marie Pellerin. Le train était constitué de 2 wagons de bagages et un wagon postal qui se trouvaient directement derrière la locomotive, suivis par 8 wagons de voyageurs, tandis qu' un dernier wagon de bagages fermait le cortège.
        Le train avait quitté Granville à son heure habituelle de 8h45 mais il avait accumulé du retard sur le trajet et ne pouvait arriver à l'heure prévue 11h55. Pellerin, le conducteur était un homme expérimenté qui travaillait pour la Compagnie depuis 19 ans. Il était donc bien conscient des règles de sécurité. Pourtant il ne respecta pas les limites de vitesse à l'entrée de la gare, pensant utiliser le frein Westinghouse situé sur les wagons à l'entrée en gare pour freiner le convoi, c'était ainsi la règle pourtant établie depuis de nombreuses années.
        Quand il actionna le frein, celui - ci ne fonctionnait pas il ne restait que les freins de la locomotive pour arrêter le train. Mais à cause de la vitesse et du poids du train ils n'étaient pas suffisants. Les deux conducteurs à bord devaient réaliser qu'ils entraient dans la gare à une vitesse bien trop élevée pour s'arrêter, pourtant l'un d'eux au moins, Albert Mariette était occupé à autre chose. Alors qu'il aurait du voir comment arrêter le train, il était concentré sur de la paperasse. Ce ne fut qu'au dernier moment, qu'il réalisa l'arrivée imminente et qu'il tenta de manoeuvrer le frein à main.  Malheureusement il eut à peine le temps de poser  la main sur le frein, que le train traversait la façade

                                       

     

    montparnasse_1895.jpg

     

                                         Une vue différente de la chute de la locomotive et  de son tender

        La locomotive dépassa de 10 mètres la fin de la ligne, roulant à travers le hall de la gare, traversa un mur de 60 mètres d'épaisseur et s'écrasa 9 m plus bas dans la rue, sur la place de rennes où passait le tramway qui reliait la gare à la porte saint - Ouen, la locomotive d'ailleurs manqua de peu l'un des tramways.
        Les trois premiers wagons furent très endommagés mais aucun des wagons de passagers ne dérailla. On compte cinq blessés graves parmi ceux qui se trouvaient dans le train: deux passagers, le pompier et les deux conducteurs. Une passante fut tuée et une autre blessée.
       Pellerin et Mariette furent poursuivis tous les deux. Pellerin fut condamné à une forte amende de 50 francs et deux mois d'emprisonnement pour avoir dépassé les vitesses autorisées. Toutefois il ne fut pas emprisonné. Mariette fut condamné à une amende de 25 francs pour n'avoir pas actionné le frein avant à l'entrée en gare.
       La passante fut tuée par un morceau de la façade qui s'était détaché. C'était Marie - Augustine Aguilard. Elle était occupée avec un vendeur de journaux venu récupérer les journaux du soir. La Compagnie de chemin de fer prit en charge les frais d(obsèques et versa une pension pour ses deux enfants.

     

    http://james.lab6.com/2006/10/29/the-trainwreck-industry/

     

    une réplique de  l'accident! Le nombre (721)
    En 1895, ce qui s'est passé:
    train_wreck_at_montparnasse_1895.jpg

    Un train s'est écrasé à travers les tampons à la gare Montparnasse, à Paris, puis fracassé le mur et tomba dans la rue. Une femme a été tuée ci-dessous. La cause semble avoir été un excès de paperasserie .

    Je n'aurais pas pensé un accident de train français comme quelque chose d'inhabituel, mais en 2004, j'ai vu ceci:
    img_4728-goias.JPG

    C'est une réplique de la vie réelle de l'accident! Le nombre (721) et disposition du moteur semblent plus ou moins précis. Non seulement le train avait été reproduite, mais le bâtiment lui-même semble être de style sur la gare Montparnasse. Ce fut un centre commercial quelque part près de Goiânia , Brésil. Ce n'est pas vraiment une telle bizarrerie dans la mesure où les points de parler de centres commerciaux anonymes aller, donc je ne pense pas non plus de celui-ci jusqu'à ce que j'ai vu ce :
    87015033_cffe8a833a.jpg
    Encore une fois, c'est le train 721, et encore une fois il est tombé d'un bâtiment conçu d'après la Gare Montparnasse.

    Mundo_a_vapor_-_Canela.jpg



    450px-Gramado_072_jpg.jpg

    « LES FRANÇAIS CÉLÈBRES VIVANTSune hostie en lévitation en direct »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 13:26
    zaza

    Tu parles d'une chute toi... Je ne connaissais pas cette histoire et pourtant j'avais mes deux grands péres et ma grand mère maternelle  qui travaillaient à la SNCF sur la ligne de la grande ceinture en région parisienne, depuis les années 20. Merci pour ce partage Serge. Bise et bonne journée

    2
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 13:41
    Tao Ajouter un comme

    C'est amusant, car j'ai entendu parler de cet incident il y a deux ou trois jours dans un jeu télévisé ("Soyez un bon expert", avec Julien Courbet, il me semble ?)...

    Sacrée chute, mais comment une gare peut-elle être à un niveau aussi élevée par rapport à la rue ?

    A+

    3
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 13:45
    fleurderocaille

    çà alors, je ne connaisais pas ce fait-divers à la gare Montparnasse, j'en arrive et avec les retards dûs aux intempéries bonjour le bordel parisien, et la gadoue autour de la gare !

    elle a bien changé la gare, toute moderrne maintenant ! article très interressant Serge

    coucou donc et bises à toutes et tous @+++++++

    4
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 13:54
    loridyl

    J'ai appris quelque chose, je ne savais pas pour l'accident impressionant  de ce train.

    mais on a vraiment presque deux sons de cloches différent concernant ce qui c'est réellement passé...ce qui ne change pas le fait, ni le décés de cette femme....

    La réplique est vraiment bien faite, mais perso je ne vois pas l'"interet" d'en faire une, il s'agit malgrè tout d'un accident....il faut dire aussi que cela aurait pu être pire...

    bises et bon ap midi

    5
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 15:29
    chez arthur

    le conducteur avait bu trop de calva., vrai quoi pourquoi cette gare et plus haut que la place de Renne, ça fait haut pour monter en plus des km de couloir mécanique, me demande si c'est pas pour emmerder les Bretons, quand je passais là il y avait toujours de jeunes bretonnes avec leurs valises qui débarquaient à Paris pour être bonne, ce que je me suis fait draguer à cette époque ou je travaillais comme cuistot rue de Rennes.

    a+

    6
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 15:47
    papyserge  ☞..... ♫♪

    depuis le temps que je vois circuler cette photo , j'ai fini par chercher son histoire

    je pensais pas tomber sur une réplique chez les Brésilien

    bises bonne journée @+

    7
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 16:14
    papyserge  ☞..... ♫♪

    il me semble que la gare de brest c'est pareil , on descend d'un étage pour arriver sur la route

    c'est parce que le terrain est en pente ! il y a peut étre des gares qui arrivent au niveau inférieure éhhé 

    salut @+

    8
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 16:39
    elisa-nv.over-blog.c

    Je n'avais jamais entendu parler de cet accident, intéressant à lire et à voir.

    Bravo pour tes recherches.

    Bisous.

    9
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 16:57
    papyserge  ☞..... ♫♪

    ah ben tu es rentrer de chez les parisiens , tu n'étais pas dans le train de la gare montparnasse au moins

    je viens de découvrir qu'elle avait était refaire en  1990 !! comme j'ai pas pris le train depuis les années 70 !!! je risquais pas de la reconnaitre

    bises bonne soirée @+

    10
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 17:04
    papyserge  ☞..... ♫♪

    deux version ; mais le train a quand même fait un saut sur la route au final  ..

    ben pour a réplique c'est pas en français dans le site ! j'ai pas compris pourquoi

    bises @+

    Au Brésil 

    Cet accident de train est si célèbre qu'il a été reproduit sur la façade du Musée dédié à la machine à vapeur de Canela au Brésil.

    11
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 18:03
    papyserge  ☞..... ♫♪

    ou bien c'était l'heure de l'apéro

    la gare de Brest est aussi surélevé il ont fait pareil pour Montparnasse histoire de ne pas trop les dépayser

    ben il s'en ai fallut de peu pour que tu finisse breton toi aussi éhhéhéh

    salut @+

    http://mundoemfoco.viajeblog.com.br/1057533/MUNDO-A-VAPOR-RS/

    12
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 18:31
    Marie-Elise

    C'était impressionnant heureusement qu'il n'y a pas trop de dégâts sauf pour la marchande de journaux qui est morte !!!!! Bisous bon jeudi SERGE

    13
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 18:50
    papyserge  ☞..... ♫♪

    en effet j'en ai fait des recherches pour tout trouver

    j'ai même trouvé que la réplique c'est dans un musée au brésil

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=4lhZlLX50_I

    bises @+

    14
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 19:09
    papyserge  ☞..... ♫♪

     

    pour faire simple !! les freins freinaient un sabot commandé  avec de la timonerie des chaines et des leviers

     

     

     

     

     

     

     

    Ancien système de sabots appliqués sur les roues.

     

     

     

     

     

    freins westinghouse a inventé le frein pneumatique

     

     

     

    Si, par suite d'une rupture d'attelage, le train se trouvait coupé en deux, le frein interviendrait automatiquement les voitures se bloquant d'elles-mêmes. Quand 
    on tire sur la manette du signal d'alarme, c'est sur le frein qu'on agit directement. A bord de la locomotive, est installé un compresseur d'air,

     

    Vue d'ensemble du frein Westinghouse à action rapide

    freinaircomprime.jpg

     

    bises @+

     

    15
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 19:22
    papyserge  ☞..... ♫♪

    j'aurais été curieux de voir comment ils ont dégagé la loco sachant qu'il n'y avait pas de grue et de cric hydraulique a l"époque

    ils ont mis 4 jours ! c'est tout ce que je peux dire

    bises bonne soirée @+

    16
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 09:06
    Denise

    merci Papynou pour les explications.

    Tu m'apprends que le signal d'alarme agit sur ce frein westinghouse. Je pensais que c'était le conducteur qui freinait après que le signal ait retenti

    Pour le sortir peut être qu'il l'on démonté (mais en 4 j ça fait court).

    Bonne journée. Bisous

    17
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 10:48
    papyserge  ☞..... ♫♪

    Sur chaque wagon il y a un mécanisme de sabots de freins ou de disques comme sur les voitures, serrant les roues pour freiner. Sans pression, les freins sont toujours serrés. Donc en cas de panne de pression, le train s'arrête automatiquement. La pression de l'air comprimé sert à écarter les sabots de freins. Pour freiner, il suffit donc au machiniste de laisser sortir, à l'aide d'une manette, plus ou moins d'air comprimé pour provoquer le freinage. C'est ainsi qu'en tirant sur le signal d'alarme dans un wagon, on ouvre aussi une vanne qui laisse échapper l'air comprimé et on provoque un freinage d'urgence.

    La commande du freinage au niveau local se distingue par le type d'énergie utilisée pour assurer la mise en action des freins (au niveau des cylindres et étriers) :

    · Energie pneumatique : l'actionnement est assuré à l'aide d'air comprimé.

    · Energie hydraulique : l'actionnement est assuré à l'aide d'une pression hydraulique.

    · Energie électrique : l'actionnement est assuré par un moteur électrique.  

    il y a plein d'évolution depuis comme le frein électrique telma 

    vu le poids d'un loco ils l'ont surement mis en mille morceaux éhéhé

    bises bonne journée @+

     


    18
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 18:19
    michel

    et oui ,je sais pas pourquoi les bretonnes courrais après les serveurs, peut être notre tenue de pingouin, ou après nos sous,  j'ai même failli être dans la créperie, une vieille bretonnes cette fois si voulait faire de moi un  amant crépier breton, le comble pour un lorrain.

    a+

     

    19
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 22:08
    papyserge  ☞..... ♫♪

    c'est surement la tenue de pingouin , ça lui rappel les pécheurs islandais éhéh
    là c'est le scoop un lorrain crêpier breton amant d'un bigoudenne  lol   
    salut @+

    20
    Vendredi 25 Janvier 2013 à 09:28
    chez arthur

    Les femmes cougard c'est pas nouveau, comme quoi save pas inventer les nouvelles générations

    .a+

    21
    Vendredi 25 Janvier 2013 à 10:30
    papyserge  ☞..... ♫♪

    je t'aurais bien vu jouer les  toy boys !

    @+

    22
    Vendredi 25 Janvier 2013 à 17:22
    Fany97440

    Plus dure sera la chute et bien dis-donc je découvre, je n’avais pas entendu parler de cet accident, impressionnant.

    Bon WE Sergio et de gros bisous.

    23
    Samedi 26 Janvier 2013 à 08:23
    papyserge  ☞..... ♫♪

    ça a pourtant fait un grand bruit , tu n'as rien entendu éhéh

    l'image circule depuis longtemps sur le net ! j'ai voulu en savoir plus 

    bises bonne journée @+

    24
    Vendredi 8 Février 2013 à 22:57
    danytinourson

     Quelle cata, moi non plus je n'avais jamais entendu parlé de cet accident

    c'est vraiment impressionant 

    je vais montré cette note à mon mari

    ca va surement l'interessé mais,

     il ne sera certainement pas plus au courant.

    Merci Serge de ces informations

    et de tes nombreuses recherches probables,

    Bonne soirée au coin du feu et gros bisous.

    25
    Samedi 9 Février 2013 à 13:16
    papyserge  ☞..... ♫♪

    comme tu vois , je suis toujours a chercher des trucs marrant ! ou oublié.............

    bises bonne journée @+

    26
    denise
    Dimanche 27 Avril 2014 à 13:24
    denise

    salut salut

    J'avais entendu parler de cet accident, mais dans ton article c'est bien documenté.

    Je n'ai pas bien compris l'histoire des freins westinghouse et autre. 

    Bonne soirée

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :