• La tombe de Victor Noir au cimetière du Père-Lachaise

    Ivan Salmon dit Victor Noir est né le 27 juillet 1848 à Attigny dans les Vosges.

    Offense chèrement payée

                                     *

    Victor Noir, à peine âgé de 22 ans
    Le prince Pierre Bonaparte s'estime diffamé par un article de La Marseillaise. Il provoque en duel son rédacteur en chef, Pascal Grousset. Ce dernier envoie Victor Noir et un ami au domicile du prince, 9, rue d'Auteuil, en vue d'organiser le duel. L'entrevue se passe mal. Victor Noir, semble-t-il, lève sa canne sur le prince et celui-ci, se saisissant d'un pistolet, fait feu sur le jeune homme et le tue net.

     

                                         *Fichier:Tombe Victor Noir.jpg

    Le meurtre de Victor Noir conduit le prince Pierre Bonaparte devant la Haute Cour de Justice, comme l’exige son rang. Après des débats houleux, le prince sera reconnu non coupable d’homicide volontaire, la légitime défense est reconnue et le prince est acquitté. Il est tout de même condamné à payer 25 000 f de dommages et intérêts aux époux Salmon, défendus par Maître Bernheim, eux-mêmes condamnés aux dépens envers l’état du procès criminel. L’Empereur Napoléon III demande à son cousin de quitter Paris pour éviter les troubles prévisibles. Le prince refuse ne se sentant pas responsable de la mort de Victor Noir.

    En 1885, les restes de Victor Noir sont conduits au Père Lachaise au cours d’une cérémonie commémorative. La République honore ainsi un martyr de la foi républicaine. Son tombeau est élevé par souscription nationale. On confie à Jules Dalou, ancien élève de Carpeaux (1827-1875 la réalisation du monument. Ce n’est pas un hasard, réfugié à l’étranger pendant la Commune, Dalou est devenu le statuaire de la République. Le monument est achevé en 1886. Le transfert des restes mortels de Neuilly à Paris donnent lieu à une anecdote d’un goût discutable : Louis Noir, assistant à l’exhumation, demande de se recueillir quelques instants sur la dépouille. Dévissant rapidement le couvercle du cercueil, il s’empare du crâne de son frère qu’il cache dans un panier. Georges d’Esparbès surprend cette manœuvre macabre, s’écrie, mais s’incline devant ce geste d’amour fraternel. Cette relique, est conservée sous globe. Louis Noir dialoguait assez souvent avec les mânes de son frère et l’interrogeait régulièrement. Le crâne fut restitué et a rejoint depuis la dépouille au Père Lachaise.

                                         * Victor Noir

    De nos jours, cette sépulture jouit d’une réputation un brin bizarre, certains attouchements avec la partie virile du gisant, oeuvre de Dalou, seraient censés apporter, amour et fécondité aux jeunes filles et femmes en mal de tendresse (sic).

    Cette croyance ou légende serait née d’une blague d’étudiants avec la complicité d’un employé des lieux, la virilité du gisant ayant subi un traitement lui rendant l’aspect brillant d’origine du bronze.

    Cette fable fut reprise sous la plume de divers auteurs et est aujourd’hui très répandue parmi les visiteurs du Père Lachaise. Quoi qu’il en soit, ce monument mérite d’être visité et son occupant respecté.

                                                     *

    Dita_Mourth christophe Mourthe

     

    http://farm3.static.flickr.com/2187/2234255601_a52bccb284.jpg

    *

     

     

    Le brave Victor rendrait les femmes fertiles, rendrait votre vie sexuelle follement torride et favoriserait les amours désirés !!!

    Pour que vos vœux s’exhaussent il y a deux écoles : la plus soft prétend qu’il vous faut , madame , placer une fleur dans le chapeau de notre héros , puis l’embrasser sur les lèvres avant de , finalement , lui frotter gentiment l’entrejambe … Ceci est donc la version conte de fée , fleur bleue , Barbie , américaine , bref , vous me comprenez …
    L’autre version est qu’il vous faut , ma pauvre dame , chevaucher le gisant à cru , si je puis dire ( vous comprendrez avec zéro intermédiaire en tissu , cuir , fourrure , latex ou autre ( enfin déjà là je pense avoir fait le tour car j’en cite des bizarres quand même) entre votre Frifri et le bronze de la statue) , vous disposez pour cela de différentes proéminences , le sexe bien sûr , mais aussi le nez , les lèvres , le menton et même les bottes du Monsieur !!

    Photo De James Robinson

     

    Le lustrement excessif de certaines parties du bronze atteste que la légende marche. Il est ainsi devenu une des tombes vedette du cimetière.
    Il y a quelques années la direction du Père Lachaise avait même décidé de fermer l’espace autour du tombeau afin d’empêcher les femmes de se frotter à notre héros, mais devant les protestations véhémentes qui lui furent alors adressées, elle décida de retirer les barrières. Ainsi, tous les jours, les gardiens continuent à surprendre des femmes plus ou moins vêtues en train de s’ébattre joyeusement avec Victor sous l’œil des promeneurs et des nombreux voyeurs.

    « Les souliers molièresUn toit rempli de chauves souris »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Avril 2012 à 15:19
    loridyl

    alors là je ne "connaissais" pas Victor Noir, j'en avais entendu parlé mais mourir ainsi et jeune!

    il faut reconnaitre que sa reproduction gisant ainsi est vraiment saisissante par l'expression du visage.

    Pour le reste...au risque de paraitre vieux jeu, pour moi un cimetière est un lieu de recueillement

    le cimetière du père Lachaise se visite virtuellement

    http://www.pere-lachaise.com/perelachaise.php?lang=

     

     

    bises

     

    2
    Dimanche 15 Avril 2012 à 18:09
    jipai

    ...et la premiére qui arrive à le faire bander gagne sont poids en saucisson pur porc....wouaih,c'était juste l'histoire de laisser un com!

    Salut le gros!

    3
    Dimanche 15 Avril 2012 à 18:33
    Moïsette

    Pour répondre à jpp, il bande tout le temps (pas jpp) mais la statue. Normal c'est en dur. Il y en a qui ne peuvent pas en dire autant

     

     

    Bisous et bonne soirée

     

    4
    Dimanche 15 Avril 2012 à 19:32
    ZAZA

    Je ne connaissais pas cette histoire Serge... Merci de nous l'avoir contée. Bises et bon dimanche - ZAZA

    5
    Dimanche 15 Avril 2012 à 19:49
    elisa-nv.over-blog.c

    Lorsque j'ai visité le Père Lachaise, j'ai vu ce gisant ainsi celui d'Allan Kardeck le père du spiritisme, c'est vrai que ces tombes sont toujours visitées et fleuries.

    Je rentre d'une virée en Belgique un couple ami nous avais invité à participer à un Rallye pour le Télévie, il n'a pas plu mais il a fait froid.

    Bonne soirée et bisous. 

    6
    Mardi 17 Avril 2012 à 11:55
    jipai

    J'suis p'têt pas de bronze....et pourtant j'en coule un tout les jours, bisarre non?

    (En réponse a Moisette)....

    7
    Mardi 17 Avril 2012 à 12:34
    michel

    si pour noir c'est le succés pour Blanc c'est pas ça éh éh et lui tu crois que les femmesiront faire des galipettes sur sa futur tombe éh éh

    a+

    8
    marie
    Vendredi 15 Juin 2012 à 11:02
    marie

    Bonsoir Papyserge,

    Superbe ton article... je suis une inconditionnelle de ce magnifique cimetière du Père-Lachaise... évidemment donc, liée affectivement et intimement à Victor Noir et Allan Kardec  (entre autres) !

    Bien que très accessible, Victor hélas, reste de marbre en toutes circonstances. Les enfants de la dalle sont sages !

    Bisous et bonne soirée

     

     

     

     

     

    9
    Melinda
    Vendredi 15 Juin 2012 à 11:02
    Melinda

    C'est très curieux, d'après le plan virtuel Montant Yves et d'un côté, Simone Signoret de l'autre alors qu'ils sont dans la même tombe. La semaine passée j'y suis allée !!! Et Henri  Salvador est à côté d'Edith Piaf. C'est vrai qu'il est très difficile de garder tout à jour. Heureusement qu'ils distribuent des plans classés par catégories.  Il faut au moins deux jours sinon plus pour visiter les quelques 70.000 tombes sur 4 hectares !!! Et en plus çà monte énormément, puisqu'en paliers. Merci de votre article. Cimetière des indigents au départ devenu cimetière des "célèbres", quel chic d'être enterré là !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :