• LAVOGNES "mare ,point d'eau pour abreuver les bétes. "

    LAVOGNES-ou-LAVAGNES---MOHE.jpg

                                                                                        clic sur la vignette pour ouvrir le PPS

     

     

    Les Lavognes

     

    Les pâturages de la commune du Viala du Pas de Jaux sont situés sur la partie Ouest du plateau du Larzac. Dans ces terres à sous sol calcaire perméable, on ne troue aucune source (exception de Font Rome).
    Les eaux courantes les plus voisines sont pratiquement inaccessibles. L'Annou qui passe à St Paul de Fonts prend naissance au bord du plateau, au bas d'une falaise de 200 mètres et le cours d'eau le plus proche et le Soulzon qui se trouve à 7 Km du Viala.
    Avant 1900, les troupeaux ne trouvaient leur eau d'alimentation que dans des lavognes creusées dans des endroits argileux. Ces mares tarissaient tous les étés et il en résultait des pertes énormes sur l'élevage des troupeaux et le rendement de lait.

    Pour corriger ce fâcheux état de choses, les habitants du Viala du Pas de Jaux ont décidé de faire construire en 1905, deux mares-abreuvoirs étanches, appelées sur le plateau lavognes dont la capacité totale est de 1000 m3. Ces deux lavognes se situent à chaque entrée du village : La Lavagnette en direction de Tournemire et Le Lavagnol en direction de l'Hospitalet.

    Devant l'extension croissante de l'élevage, ces mares se montrent rapidement insuffisantes. Aussi les agriculteurs du village décident d'en faire construire deux autres dès 1910. Les deux mares à construire, l'une à Font Rome et l'autre aux Espèrandious, seront situées de part et d'autre du village, chacune en une position centrale par rapport aux pâturage, au voisinage des chemins suivis par les troupeaux. La construction de ces deux mares porta un total de 1450 m3 d'eau pour les troupeaux de la commune comptant à l'époque 2879 têtes.

    lavognes pour que les moutons se désaltèrent

    Lavogne de Font Rome

     

    Les mares sont en forme de cuvette bâties en pierres jointoyées au ciment. Ce type offre l'avantage de former un passage qui résiste aux pieds des animaux et la pente douce des abords limite le risque de glissement et de chute des animaux.

    Fichier:France Lozère Causse de Sauveterre Lavogne.jpg

    Lavogne sur le causse de Sauveterre

     

    Une lavogne nécessite de l'entretien pour rester efficace : en cas de période sèche, le niveau baisse et l'eau peut totalement disparaître, mettant l'argile à l'air libre. Celle-ci sèche en se rétractant, formant des polygones de dessication qui fracturent la couche et la rendent perméable. Autrefois, le piétinement régulier des bêtes qui venaient boire en accompagnant le retrait de la mare au fur et à mesure de son évaporation cassait les polygones et en refaisait de la poudre qui à la première pluie reformait une belle argile bien étanche. Mais les lavognes sont de moins en moins utilisées avec l'arrivée progressive de l'adduction d'eau, même dans les lieux reculés des plateaux. Alors l'argile n'est plus piétiné, les fonds de lavognes deviennent poreux et si l'agriculteur ne les refait pas lui-même, elles ne tiennent plus l'eau et disparaissent peu à peu du paysage..

     

    Fichier:Lavogne sur les causses du Larzac.JPG

     

    Lavogne sur les causses du Larzac

    « BirdsdessinesSpectacle de magie drôle »

  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Avril 2012 à 16:41
    ZAZA

    Un article très intéressant Sere. Bon lundi de Pâques. Bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 9 Avril 2012 à 16:57
    Denise

    Ils n'étaient pas bête dans le temps. C'était de l'observation et du bon sens.

    La semaine dernière un paysan-agriculteur-éleveur se plaignait que sa terre était trop sèche à caise du manque de pluie et que de ce fait les graines ne germaient pas. Il lui fallait une subvention. J'ai dit à Gérard "regarde moi cette andouille, il est dans une pente, il ne lui vient pas à l'idée de creuser un réservoir en bas de la pente pour recueillir l'eau de pluie de l'automne et de l'hiver". Et bien tu vois dans le temps ils étaient moins c...  Et en plus maintenant avec le polyane on étanchéifie simplement

    Tres intéressant ton article.

    Plein de bisous. Mignote bien tes petits

    3
    Tao
    Lundi 9 Avril 2012 à 18:04
    Tao

    OK, c'est très bien pour les bêtes, mais tu aurais pu faire un article sur les "Points de Bière" plutôt que sur les "Points d'Eau"...

    T'as vraiment envie que je rouille de l'intérieur !       A+

    4
    Lundi 9 Avril 2012 à 18:17
    jolana

    Bien l'article Serge, ici, il y a des citernes en plastique partout et beaucoup de puits ! il fait très sec en Vendée et Loire Atlantique, c'est une terre de vignes, pas terrible pour les légumes, et sec de chez sec, du coup, les anciens avaient prévu des puits ! mais bon, là, c'est vide ! la pluie n'est pas arrivée ici ! àçà ne devrait tarder ! le Larzac , c'est un coin hyper sec aussi ! et notre Tao qui cherche des puits de bière, je connais un endroit ! en Alsace ..lol ! çà s'appelle "Lamer-bier " il y serait bien !

    merci serge pour ton com et tes images de Brest et de Camaret ! çà m'a ravigoté ++  j'ai du mal avec le Monde en ce moment, çà va de mal en pis ! pas facile de voir les actus ect !

    Bises +++ avec les petits à garder de quoi faire, ici, c'est calme plat !

    à ouais au fait ! un truc bizarre ! je clique sur "en bretagne , il pleut que sur les cons et je te jure,, je suis arrivée sur ton blog, , bizarre !

    5
    Lundi 9 Avril 2012 à 20:16
    Marie

    C'est vrai qu'avant ils étaient très courageux, et comme nous n'avons pas beaucoup de pluie il faut bien trouver un point d'eau pour les bêtes !!! Bisous bonne semaine Serge

    6
    Lundi 9 Avril 2012 à 20:57
    jolana

    Il y a beaucoup de bloggeurs qui ont du mal à venir sur mon blog Ek; c'est la pagaille, ils arrivent à l'ancien blog ! un vrai bazard ! les mails de chez eklablog sont mis dans supprimés dans ma hotmail ! et çà clignote de partout et tremblote ! déjà que je rame ! là, c'est la totale en plus j'ai essayé de remettre mes liens "amis" il n'y a que le tien qui marche, les autres, c'est adresse invalide, je comprend pas, du coup , j'attends de voir ! je vais demander à Eklablog ! ??? d'où vient le "lézard" ! et puis je voulais mettre différemment ! je vais attendre un peu ! là déjà moral moyen mais l'humour et le chocolat qui sait ! il y a des jours comme çà ! je patauge dans la choucroute ! et certains non pas d'alerte ! kesako ! lol "tempête sous un crâne" Bises serge +++

    7
    Mardi 10 Avril 2012 à 08:49
    elisa-nv.over-blog.c

    Très bel article c'est vrai que les anciens avaient de très bonnes idées et avaient l'art de pouvoir les réaliser.

    Il pleut chez nous, mais pas de grosse pluie.

    Bisous.

    8
    Mercredi 11 Avril 2012 à 08:54
    loridyl

    J'ai bien aimé ton article, mais j'oserai dire que ce n'est pas avec le peu de pluie qui est tombé que ça va arranger les choses...il ne pleut pas assez pour les terres...

    ici, pas de pluie , un petit rayon de soleil et beaucoup de vent

    bises

     

    9
    Mercredi 11 Avril 2012 à 21:51
    jipai

    Il est beaucoup question d'eau dans ta note, mais malgré tout j'ai apprécié...c'est vrai quoi, sans eau...pas de glaçons,té..

    Chez nous ,il ne pleut pas souvent mais il est trés rare que je manque d'eau dans mon puits, et au cas ou, je recupére aussi l'eau de pluie.

    Salut le...breton!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :