• le Pont de Recouvrance

    Aujourd'hui, Recouvrance rend son tablier

    L'ancienne travée mobile est descendue aujourd'hui. La nouvelle sera hissée lundi. Entre les deux, il y aura un vide au milieu le pont de Recouvrance. Archives Ouest-France
    L'ancienne travée mobile est descendue aujourd'hui. La nouvelle sera hissée lundi. Entre les deux, il y aura un vide au milieu le pont de Recouvrance.© Archives Ouest-France
    Une panne de machines ralentit l'opération. Des vérins soulèveront les contrepoids, 20 cm par 20 cm.

    Adapter le pont au tramway

    L'actuelle travée mobile du pont de Recouvrance ne peut accueillir les futures rames de tramway de 40 tonnes. Dans le cadre des travaux de réfection du pont (16 millions d'euros), pilotés par l'entreprise Freyssinet, une nouvelle travée a été réalisée par l'entreprise Joseph-Paris au chantier Victor Buick, près de Gand en Belgique. Cette travée de 88 mètres est arrivée à Brest par la mer le 12 juillet. Nouveauté : ses superstructures sont arrondies et les piétons circuleront sur un encorbellement en surplomb de la Penfeld.

    La descente a commencé

    Hier, Recouvrance a commencé à rendre son tablier. Pour la première fois depuis l'inauguration du pont en 1954, la travée centrale est descendue sous le niveau de la route. Cette possibilité était offerte dès la conception, pour qu'en cas de conflit, le pont soit ainsi démonté. La travée est descendue d'environ deux mètres. La barge La Fernande, venue de Cherbourg, la réceptionnera aujourd'hui vers 17 h pour la conduire au chantier de démolition Guyot, au port de commerce. Les opérations, prévues pour débuter à 7 h devraient durer toute la journée.

    La machine en panne

    Pendue à quatre câbles, cette travée de 537 tonnes va descendre à la vitesse de 5 mètres à l'heure. Contrairement aux prévisions, ce n'est pas la nouvelle machinerie (Joseph-Paris et Endel) qui fera descendre le pont. Un défaut d'usure a été constaté dans les treuils des contrepoids auxiliaires. Une option de secours a dû être trouvée. Quatre vérins hydrauliques, disposés dans les piles, soulèveront les contrepoids 20 cm par 20 cm, un peu à la façon d'un cric. D'où la lenteur. L'opération est confiée à l'entreprise hollandaise Mammoet. Lundi, la nouvelle travée sera hissée de la même façon à partir de 18 h. Elle sera perchée dix mètres au-dessus de la route jusqu'au 9 septembre, le temps de fixer quatre nouveaux appuis de 5 tonnes chacun.

    Plus le temps de réparer

    Cette panne n'est, selon Yvon Puill, directeur de la Semtram, qu'« un aléa de chantier ». Toutefois, c'est une nouvelle mauvaise surprise après les embases des machines d'abord inadaptées et les travées fixes qu'il a fallu renforcer. Ces premiers « aléas » avaient conduit à un allongement d'un mois de la fermeture du pont, jusqu'au 22 octobre. Constatant la panne, la manoeuvre de dépose prévue le 26 juillet avait été reportée. Mais attendre la réparation des treuils n'était plus possible : « Maintenant, il fallait y aller », dit Yvon Puill.

    Éviter vent et courant

    Faire pivoter l'ensemble de 88 mètres dans une Penfeld qui n'en fait guère plus sera un exercice délicat, confié aux pilotes, remorqueurs et lamaneurs de la Marine nationale. Une trentaine de personnes sont à la manoeuvre. De faibles coefficients de marée ont été choisis pour éviter les forts courants. Le plus compliqué sera de positionner la nouvelle travée au centimètre près, pour qu'elle monte dans quatre rails disposés le long des piles. La manoeuvre ne peut avoir lieu que si le vent souffle à moins de 15 km/h. Quatre grues de secours sont disposées autour du pont en cas de pépin.

    « Blague femmeLe chantier du tramway abrite des tonnes de munitions »

  • Commentaires

    1
    Elisa-35 Profil de Elisa-35
    Samedi 20 Août 2011 à 19:57

    Ouah !! Quel travail et quelle technologie. Merci d'avoir expliqué en détail ce travail de titan.


    Bisous et bonne soirée.


    AMITIE VIRTUELLE

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    papyserge Profil de papyserge
    Samedi 20 Août 2011 à 23:05

    Elisa-35

    Brest diapo<<

    j'avais fait un diapo de l'ancien pont ( pont nationale ) et tu pont de recouvrance avec les photos prisent sur le forum des anciens de la marine ! j'y avait appris que le tablier était démontable en cas de conflit

    et voila que peut de temps aprés j'apprends son démontage !! une bonne occase de vous en faire profiter

    bisous bonne soirée @+

    3
    Samedi 20 Août 2011 à 23:19

    Un sacré travail pour ce bel ouvrage d'art, mais quel sale coup cette panne, mais c'est impressionnant à voir, oh oui un vrai travail de titan, merci pour cet article super intéressant. Bon dimanche mon ti papySerge sous le soleil et des bisous.

    4
    Moïsette Profil de Moïsette
    Dimanche 21 Août 2011 à 07:33

    Impressionnant et quel boulot !

    Bisous et

     

    5
    Tao Photo
    Dimanche 21 Août 2011 à 08:39

    Pourquoi faire si compliqué ! S'il te l'avait demandé gentiment, tu l'aurais bien soulevé toi même cette travée ! Blague à part, çà doit être assez spectaculaire à voir !   A+

    6
    Dimanche 21 Août 2011 à 09:43

    FANY

    Les rues de Brest ne sont plus sûres pour les automobilistes distraits depuis le début des travaux du tramway.

    il y a des piéges a éviter ::!!! éhhéhé

    http://www.letelegramme.com/ar/imgproxy.php/PhotoIntuitions/2010/02/18/790292_police-image-tramway-brest.jpg?article=20100218-1000790292&aaaammjj=20100218

    si tu connaissais Brest !! avec la fermeture du pont de recouvrance ça fait un sacré détour pour traversé !

    tu pense bien que je n'y vais pas en ce moment

    bisous bonne journée @+

    7
    Dimanche 21 Août 2011 à 09:55

    Moisette

    il rencontre aussi d'autres probléme !!

    3000 tonnes de bombes, larguées au-dessus de la ville durant la 2ème guerre mondiale, n'ont pas encore explosé. 

     

    Munitions de guerre, restes de la seconde guerre mondiale (illustration).

    Pendant les travaux du tramway de Brest, qui ont commencé au début de cette année, 6 tonnes de munitions ont été découvertes sur le futur terrain du terminal, à l'est de la ville. Le tout en seulement 11 jours.
    Récemment sept démineurs de la sécurité civile ont trouvé, dans un monceau de terre, des balles et des obus: du petit (20 mm) et du très gros calibre (105 mm). Ils sont tombés sur deux bunkers où étaient entreposées des munitions.
    Encore un trésor maudit! A chaque coup de pelle on retrouve, sur Brest, des objets hérités de la seconde guerre mondiale.

    tout le monde avait oublié ses munitions !! et a chaque fois qu'il y a des travaux c'est clair on en retrouve

    lire ici

    http://www.ouest-france.fr/actu/tram-Brest-detail_-Tramway-de-Brest-une-surprise-explosive_47522-1580723_actu.Htm

    bises bonne journée @+

    8
    papyserge Profil de papyserge
    Dimanche 21 Août 2011 à 10:29

    Tao

    57 ans de service
    Inauguré en 1954, l'actuel pont levant, a remplacé un pont tournant, le pont National, détruit par les bombardements alliés en 1944. Dans sa position la plus haute, pour laisser le passage aux grands navires, le tablier hissé en 2 minutes et 30 secondes domine la rivière et l'arsenal de plus de 50 mètres.

    j'ai ajouté une vidéo dans l'article !!

    si tu veux en voir plus passe sur ce lien

    http://brest.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/ville/brest-pont-de-recouvrance-le-tablier-demonte-a-partir-d-aujourd-hui-19-08-2011-1403054.php

    tu coup avec cette article j'apprends plein de chose sur Brest et le pont !comme quoi on pense connaitre son coin et on en apprend encore

    salut bonne journée @+

    http://aminus3.s3.amazonaws.com/image/g0005/u00004751/i00531377/1ee031224313f01dd6d377c5df72d800_large.jpg

    http://www.ouest-france.fr/photos/2010/09/09/100909185317948_90_000_apx_470_.jpg

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :