• le tour de la Bretagne avec son taureau

    Originaire d'Ille-et-Vilaine, Christophe Thomas aime les animaux depuis l'enfance. Un jour vers l'âge de 7-8 ans il réalise que la photo de taureau qu'il voyait régulièrement dans le café d'un village voisin n'est pas la belle photo qu'il imaginait, mais une photo de corrida. Ne comprenant pas que l'on puisse s'en prendre ainsi à un animal il se fait alors une promesse : "je sauverai ce taureau !".

    Près de 30 ans plus tard il fait l'acquisition de Fadjen, un taureau espagnol "dit de combat" destiné à la corrida, qu'il parvient au fil du temps à apprivoiser parfaitement, parlant même d'une "grande histoire d'amour".

    Mais sauver un seul de ces bovins ne suffit pas à Christophe, qui cherche à mettre en place des actions visant à mieux faire connaître la corrida et son histoire. Il commence donc par multiplier les vidéos sur internet, dans lesquelles il partage des moments de complicité avec Fadjen. On y voit un taureau très calme, loin des images de violence véhiculées autour des taureaux et de leur comportement dans l'arène.

    En juin dernier, Christophe Thomas va plus loin et démarre son "tour de Bretagne" avec Fadjen. L'homme et son animal passent alors par Redon, Vannes, Lorient, Quimper, Brest, Morlaix, Lannion, Saint-Brieuc, pour finir avec Rennes, dans le département d'où vient Christophe. Au cours de ce périple de 3 semaines, il a eu l'occasion de projeter un film retraçant l'histoire de la corrida (attention, des images sont susceptibles de heurter la sensibilité de certaines personnes) et d'organiser des conférences : "Certains bretons ne connaissaient pas du tout le sujet, ou pensaient qu'il s'agissait juste d'un jeu entre l'homme et l'animal... Mais après avoir vu ce film, ils ne voyaient pas les choses de la même manière".
    Il s'est également promené dans la rue avec Fadjen, ce qui lui permet de "communiquer sur la dure réalité de la corrida et sur la pseudo dangerosité du taureau " sauvage, dangereux, ingérables, etc." que nous donne les aficionados".

    Dans cette vidéo l'homme se confie et apporte des précisions sur l'objectif anti-corrida de ses actions et sa passion pour le taureau :

    *

     

    Réalisation montage : Pablo Knusden

    Lors de son passage à Rennes Christophe et Fadjen ont été photographiés par Caroline Ablain qui a déposé une photo de leur rencontre avec des policiers rennais. D'après le commentaire que Christophe a lui-même déposé sur le site, sous la photo, "la police était plus curieuse qu'autre chose. Car rien interdit de se balader sur la route, dans les villages ou les villes en compagnie d'un bovin (de corrida ou pas)".

    ++ Site internet de Christophe Thomas : Sauvons un taureau de corrida
    ++ Ecrire à Christophe sur son profil

     

    Maville.com 

     

     http://www.sauvons-un-taureau-de-corrida.com/  

     

    clic sur le lien et vidéo 

    « musée des goémoniersLa tour Tanguy Brest »

  • Commentaires

    1
    Tao
    Lundi 8 Août 2011 à 07:53
    Tao

    Je pense qu'après avoir vu cette vidéo, je regarderais les taureaux sous un autre oeil !  On apprend des choses sur la corrida que je ne connaissais pas et qui laisse bien croire que l'Homme est toujours à l'affût du fric même si pour çà il faut sacrifier un animal. Je n'ai jamais vu une corrida et je n'irai certainement jamais en voir !   A+

    2
    Lundi 8 Août 2011 à 11:40
    Didi 2010

    La corrida c'est le refuge mélancolique de l'impuissance et le nomadisme de l'impunité qui cherchent à détruire la part humaine dans l'homme Dans une ironie solennelle, de l'odeur du sang à l'impudeur, le torédor ne respire plus que la mort de l'innocense à ses pieds Où sont donc dans cette barbarie la compassion et l'intelligence du coeur qui assume le respect de la vie et la traversée vers l'autre ? Morad El Attab Lauréat du prix littéraire

    Je suis totalement anti corrida Je n'irai jamais voir cette boucherie Le taureau et le cheval parfois = Aucun respect ! De toute façon toute agressivité animale a été inventée par l'homme ! L'animal n'est pas agressif mais quand on l'attaque, il se défend ! On voit bien l'exemple sur la vidéo Ce n'est pas un taureau mais un agneau j'adore quand les petites chèvres se couchent sur lui ou sautent par dessus ! Merci Serge Mignonne ta note mais ça ne m'empêche pas de penser à la corrida ...  Bon après midi Bisous @

     

    Un film je crois des années 30

    3
    Mardi 9 Août 2011 à 12:47
    Framboise

    étant membre de Alliance anticorrida, je connaissais Christophe depuis un petit moment ..  J'applaudis des 2 mains son abnégation

    4
    Mercredi 10 Août 2011 à 11:39
    denise

    Il y a très longtemps (j'avais 19 ans) j'ai été invitée par une amie à la corrida de Nimes.

    Le combat n'est pas égal car il y a les picadors qui passent avant le combat et affaiblissent le toro. C'est dégueulasse ! En plus si la mise à mort est ratée, ça soulève le coeur. Faut achever le toto avec un pistolet (ou révolvère, je confonds tjrs). C'était du temps de El Cordobès, le chéri des foules.

    Je n'y suis plus jamais retournée.

    Big bisous. On arrive de Bourgogne et on repart mercredi matin prochain pour Cournon.

    5
    Mercredi 10 Août 2011 à 17:27
    denise

    salut Papynou

    Gérard m'a déjà dit la différence, mais je ne me souviens jamais lequel est lequel !!

    Merci de toutes ces précisions sur la corrida.

    Bonne soirée. Je t'ai mis des devinettes sur mon blog O.B.

    6
    Maria-Elisa Noël
    Vendredi 15 Juin 2012 à 11:06
    Maria-Elisa Noël

    Je suis de l'avis de Tao, je n'irais pas voir une corrida.

    Article instructif.

    Bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :